16 juin 2024

ATM 2023 : Les professionnels de l’aérien débattent du zéro carbone

Les deux dernières années ont vu un regain de vigueur du transport aérien. Mais bien que cette tendance à la croissance donne un coup de pouce bienvenu à l’industrie aéronautique, l’augmentation du trafic aérien pèse davantage sur l’environnement. Pour explorer des solutions qui vont au-delà de la compensation carbone, Shashank Nigam, fondateur et PDG de SimpliFlying, a réuni un panel d’experts sur la scène mondiale à l’ATM 2023 pour discuter des actions nécessaires susceptibles de pérenniser l’industrie du transport aérien.

Le panel comprenait Brian Moran, vice-président de la politique de durabilité mondiale et des partenariats, Boeing ; Yvonne Moynihan, Chief Corporate and ESG Officer chez Wizz Air et Dave Rowse PDG de CarbonClick, chacun partageant son point de vue sur les stratégies et les défis du vol net zéro.

Les conférenciers ont convenu à l’unanimité que l’utilisation de carburant d’aviation durable (SAF) joue un rôle clé, aidant l’industrie à atteindre ses objectifs de durabilité à long terme. Moynihan a déclaré : « À partir de 2025, toutes les compagnies aériennes seront tenues d’utiliser du carburant SAF. Dans un effort pour aller de l’avant, Wizz Air a investi 5 millions de livres sterling (22 923 120 AED) dans un producteur de SAF basé au Royaume-Uni appelé Firefly pour soutenir le développement et la certification de SAF produit à partir de boues d’épuration. Cet accord nous donne la possibilité d’économiser 1,5 million de tonnes de CO2-eq. Il est essentiel que les compagnies aériennes soutiennent la production de SAF car l’offre est actuellement très limitée.

Les experts s’accordent à dire que le coût du SAF est l’un des principaux obstacles à court terme. Rowse a commenté: «Plusieurs compagnies aériennes s’efforcent de lutter contre le coût prohibitif de SAF, y compris les compagnies aériennes Etihad qui subventionnent le coût pour les passagers qui choisissent de compenser leurs voyages avec SAF. Il faudra cinq à dix ans avant que des volumes raisonnables soient produits. Bien qu’il existe une demande des consommateurs pour le SAF, les passagers ne sont pas prêts à en payer le coût total – par conséquent, les subventions des compagnies aériennes pourraient aider à encourager le processus et, en fin de compte, à faire avancer la production plus rapidement.

Pour trouver un équilibre entre les capacités à court et à long terme, Boeing se concentre sur le développement des avions économes en carburant d’aujourd’hui tout en investissant dans des technologies qui permettront à l’industrie du transport aérien de se projeter dans l’avenir et de réduire les risques. L’année dernière, Boeing a annoncé le lancement de Cascade, un outil de modélisation des données qui permet aux compagnies aériennes de tracer les itinéraires optimaux pour atteindre net zéro. De plus, la société s’est associée à la NASA pour construire, tester et faire voler un avion de démonstration à grande échelle et valider les technologies visant à réduire les émissions.

Moran a conclu : « Il y a environ 24 000 avions en vol aujourd’hui et ce nombre va doubler au cours des 20 prochaines années. Ce seront des avions conventionnels, et pour décarboner et se mettre sur la trajectoire du net zéro d’ici 2050, les compagnies aériennes devront voler sur SAF, donc notre priorité est de nous assurer que nos avions sont 100% capables de SAF. Il est vital que nous investissions ici et maintenant.

La 30e édition d’ATM explore l’avenir du voyage durable sur le thème « Travailler vers le Net Zéro ». Ayant officiellement lancé son parcours vers le net zéro, le programme de la conférence explore comment les tendances innovantes en matière de voyages durables sont susceptibles d’évoluer, permettant aux délégués d’identifier des stratégies de croissance dans les secteurs verticaux clés, tout en offrant une plate-forme aux experts régionaux pour explorer un avenir durable avant la COP28, qui aura lieu en novembre 2023 à Expo City Dubai

ATM 2023 se déroulera jusqu’au 4 mai 2023 au Dubai World Trade Centre. L’événement est organisé en collaboration avec le Dubai World Trade Center et ses partenaires stratégiques incluent le Département de l’économie et du tourisme (DET) de Dubaï en tant que partenaire de destination, Emirates en tant que partenaire aérien officiel, IHG Hotels & Resorts en tant que partenaire hôtelier officiel et Al Rais Travel. en tant que partenaire officiel DMC.

Read Previous

Qatar Airways réouvre sa ligne Doha-Marrakech fin juin

Read Next

Azrou et Blois explorent les chantiers de leur jumelage

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *