4 mars 2024

Mme la ministre du Tourisme à Agadir 

Après Marrakech et Casablanca, le périple de Mme la Ministre du Tourisme la conduite à Agadir dans le cadre de sa sa tournée régionale pour la présentation de la feuille de route 2023-2026 du tourisme, en rencontrant Ahmed Hajji, Wali de la région de Souss-Massa, Karim Achengli, Président du Conseil de la Région, Hamid Bentahar, Président de la Confédération Nationale du Tourisme, Scally, Président du Conseil Régional du Tourisme de la région Souss-Massa, ainsi que les représentants des professionnels, des collectivités locales et des chambres professionnelles.

Madame la ministre a d’abord parcouru les principaux contours de la feuille de route tout en s’arrêtant plus longuement sur les leviers spécifiques à la région Souss-Massa.  Elle annonce par ailleurs le positionnement de la région sur 6 filières touristiques qui concernent le balnéaire, 1ère vocation de la région, mais aussi la nature, le tourisme d’affaire et les deux filières entièrement dédiées au tourisme interne.

Pendant cette réunion, une importance particulière a été accordée aux établissements d’hébergement touristiques en difficulté et fermés qui font actuellement l’objet d’un travail rapproché par le Ministère et la SMIT. Dans ce contexte, Madame la Ministre a appelé à la mobilisation des investisseurs et des banques pour relever la capacité hôtelière de la destination.

Fatim-Zahra Ammor a enfin profité de la présence en grand nombre des acteurs de la région pour les sensibiliser à s’engager pleinement dans la feuille de route. Elle souligne aussi que la région connait une forte culture entrepreneuriale dans le tourisme auprès des jeunes et invite les acteurs à les accompagner.

Bien entendu, la bonne volonté mise à l’œuvre par Mme la ministre pour bien faire est indiscutable, toutefois la mise en route de la feuille de route dans la région du Souss est tributaire de détails techniques assez complexes, particulièrement à Agadir dont les spécificités et besoins sur le terrain ne peuvent être suffisamment contenus en une matinée à peine. Les professionnels de la région en savent quelque chose et leur écoute sera l’écho normal de la feuille de route régionale à laquelle revient d’ailleurs le quart des fonds alloués par l’Etat au développement touristique régional. Ces mêmes professionnels pensent qu’il aurait été plus judicieux, voire obligatoire qu’ils soient concertés sur des questions complexes comme le problème de l’aérien, par exemple, qui peine toujours à s’adapter aux besoins des offres du produit. En effet, les professionnels locaux regrettent que la destination ne soit pas connectée à ses marchés classiques par vols directs depuis l’Allemagne et les pays scandinaves au lieu de la ligne Malaga-Agadir qui, à leurs yeux, est condamnée d’avance. Ils considèrent le problème de l’aérien comme le frein majeur bloquant l’envol de la destination. Pour s’en sortir, ils appellent plutôt à l’organisation d’une journée de réflexion et de recommandations pour solutions réalistes, avec dans le tour de table les intervenants directs comme l’ONMT, l’ONDA, M. le Wali, les présidents du Conseil de la Région et Commune Urbaine…

Read Previous

Assemblée générale de la Fédération Royale Marocaine de Golf 

Read Next

Formation modèle sur l’écotourisme au Parc National de Khénifra

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *