25 juin 2024

Formation modèle sur l’écotourisme au Parc National de Khénifra

Dans le cadre des sessions de formation assurées sur le terrain pour les étudiants des grandes écoles universitaires et des Universités nationales par l’Association Marocaine pour l’Ecotourisme et la Protection de la Nature (AMEPN) ; une sortie de terrain encadrée par les Professeurs Mhamed Khaffou et Mustapha El Alami de l’Ecole Supérieure de Technologie de Khénifra et Mme Touria Hachi de l’AMEPN sous la supervision de Brahim Abou El Abbès, président de cette dernière, a commencé au départ du lac Aguelmam Sidi Ali pour parcourir tout le parc national pour terminer sur sa limite nord. Le programme prévoit des nuitées chez l’habitant, voire chez des bergers locaux dont leurs foyers peuvent être convertis en structures d’accueil et d’hébergement à proposer pour le package du circuit écotouristique de ce parc national.

En effet, l’AMEPN et l’Ecole Supérieure de Technologie de Khénifra mènent actuellement un programme de formation pionnier sur l’écotourisme au niveau du Parc National de Khénifra. Une formation sous forme de stage auquel sont inscrit 10 étudiants de cette Ecole. Un partenariat modèle pour offrir à ces étudiants la meilleure approche de monter des projets thématiques sur le terrain en conjuguant l’apprentissage théorique aux activités pratiques sur le terrain. Le Parc National de Khénifra, créée depuis 2008 sert de champ d’expérience et de test pour le montage de produits écotouristique pouvant améliorer l’offre vers cette destination du Moyen Atlas.

Après des sessions d’encadrement tenues le 4 mai dernier à l’Ecole Supérieure de Technologie de Khénifra, complétée par la visite du Salon International de l’Agriculture de Meknès les 5 et 6 mai 2023, les enseignants de l’EST et les cadres de l’AMEPN organisent une mission de terrain de 3 jours qui débute ceLundi 08 mai 2023 pour parcourir le parc national de Khénifra et permettre aux étudiants d’interagir sur les techniques d’identification du circuit écotouristique et sur ses particularités écologiques, socioéconomiques, paysagères et culturelles et surtout la valeur ajoutée du Parc National de Khénifra dans sa promotion et sa labellisation.

Selon le Président de l’AMEPN, les stages de formation qu’offre son association aux étudiants en partenariat avec les écoles et les universités sont des opportunités ciblés et pratiques pour initier ces étudiants à leurs projets post-diplômes et leur permettre d’avoir des idées innovantes et novatrices pouvant leur servir dans leurs carrières professionnelles et personnelles. La valeur ajoutée qu’on essaie d’inculquer aux jeunes, souligne le président de l’AMEPN, c’est la composante environnementale dans tout projet futur d’investissement ou entrepreneuriale pour s’aligner avec les objectifs du développement durable et se positionner éventuellement pour le marché de demain où tout produit doit être écologiquement viable pour qu’il soit commercialisé.

Mohammed Drihem

Read Previous

Mme la ministre du Tourisme à Agadir 

Read Next

L’ONMT relie Agadir à Stockholm et Copenhague par vols directs

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *