26 mai 2024

Le CRT Béni-Mellal Khénifra organise le « salon de la chasse et de la pêche durables »

La région de Béni-Mellal entend consentir davantage d’efforts soutenus au tourisme dont elle a d’ailleurs la vocation. Pour ce faire, le CRTBK déploie une nouvelle dynamique de valorisation du potentiel niches dont il accompagne le développement, tel l’événement d’envergure qu’il organise, du 26 au 28 mai courant, un salon consacré à la « chasse et pêche durables », auquel seront présents plus d’une centaine de chasseurs professionnels marocains dont 32 gros calibres de chasseurs étrangers issus du Canada, des Etats-Unis, d’Angleterre, de France et du Danemark, avec la présence fort remarquée du célèbre chasseur canadien José Boily qui connaît bien la région, puisqu’il y a exercé ses talents auparavant. Certainement, cet événement sera un coup de promo extraordinaire pour la région, d’autant plus que Boily est l’animateur vedette de l’émission Québec à Vol d’oiseau (QVO).

Les 3 journées du salon seront entamées par une conférence de presse de présentation, puis par une visite des territoires de chasse vastes de plus de 40.000 hectares riches en gibier tels la Perdrix Gambra marocaine, le Sanglier, la Caille sédentaire des blés, la Grive, la Tourterelle des Bois et le Mouflon à Manchettes. Par la même occasion, seront mis en place des stands d’exposition des équipementiers de chasse et pêche, ainsi qu’une partie dédiée aux armuriers.

Pour info, la chasse dans la région constitue un produit d’appel touristique majeur, niche d’ailleurs plébiscitée par les professionnels anglais allemands qui pratiquent généralement la chasse sauvage. A fortiori, une clientèle à fort pouvoir d’achat…

Il faut savoir aussi que le territoire représente un terrain de chasse de prédilection encadré et bien structuré. A ce titre, les sociétés spécialisées présentent un haut niveau de professionnalisme, tel Chapetour qui organise depuis 1989 des séjours sur mesure dans un cadre captivant et qui s’active toute l’année, vu qu’il est possible en hiver de chasser au moins trois gibiers dans une zone ne dépassant pas 50km autour du lieu d’hébergement.

Read Previous

Le Maroc tient la forme

Read Next

Le programme « Forsa » a-t-il atteint ses objectifs ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *