23 avril 2024

Les hôteliers de l’Oriental se réunissent à Nador

Dans une dynamique d’action collective et porteuse, une Importante réunion a récemment eu lieu à Nador, rassemblant les hôteliers de la région, sous la présidence de Youssef Zaki, président du CRT de l’Oriental, au cours de laquelle M. Zaki a du présenter le bilan du Conseil ainsi que l’annonce explicative de mise en ligne du nouveau site web du CRT, soulignant son opportunité et son contribution élargie dans la promotion touristique de la région.

Le Président du CRTO a notamment mis en avant les réalisations et les progrès touristiques réalisés, tout en soulignant l’importance de promouvoir la région orientale en tant que destination touristique attrayante, via ses atouts naturels, culturels et historiques indéniables.

Une partie importante de la présentation a été consacrée au nouveau site web du CRT. M. Zaki a expliqué en détail l’efficacité de cette plate-forme en termes de promotion touristique. Il a souligné que les entreprises touristiques de la région peuvent utiliser le site librement pour promouvoir leurs services, attirer les visiteurs et améliorer leur visibilité sur le marché. Le site web du CRT offre une vitrine dynamique et interactive pour présenter les activités, les hébergements, les attractions et les événements de la région.

Par la même occasion et vu la haute saison estivale, un délégué provincial dans la région a pris la parole pour sensibiliser les hôteliers présents sur l’importance d’accueillir les Marocains du monde dans de bonnes conditions. Il a souligné que les Marocains résidant à l’étranger constituent une part importante du marché touristique dans la région, d’où la nécessité de les accueillir chaleureusement.

Le délégué provincial a aussi insisté sur la l’interêt de fournir des services de qualité, de veiller à la propreté et au confort dans les structures d’hébergement, ainsi que sur l’importance de la communication et de l’hospitalité envers les Marocains du monde. Il a également souligné que les recommandations positives des visiteurs peuvent contribuer à renforcer l’image de la région orientale en tant que destination touristique de choix.

En résumé, la présentation du bilan du CRT et du nouveau site web a mis en évidence les progrès réalisés et les opportunités offertes pour la promotion touristique dans la région. De plus, la sensibilisation des hôteliers à l’accueil des Marocains du monde souligne l’importance de leur contribution au développement touristique de la région orientale.

Mais malgré toute cette bonne volonté qui anime les hôteliers de l’Oriental et la résilience dont ils ont jusqu’ici fait montre, leur sentiment d’être relégués au bas de l’échelle gagne des proportions alarmantes, car ils conçoivent que leurs appels sont demeurés sans réponse équitable et juste. « Bien que notre région compte un grand nombre d’hôteliers qui contribuent à l’économie locale et au développement touristique, nous avons constaté avec une profonde déception que seul un nombre limité d’hôteliers de notre région ont bénéficié de l’appui financier de l’État», précise avec désarroi un opérateur.

La région de l’Oriental, connue pour son riche patrimoine culturel et ses paysages pittoresques, compte un grand nombre d’hôteliers qui contribuent à l’économie locale et au développement touristique. Malheureusement, nous avons constaté avec une profonde déception que seul un nombre limité d’hôteliers de notre région ont bénéficié de l’appui financier de l’État. En effet, sur les 16 hôtels qui ont reçu cet appui, la majorité d’entre eux sont des établissements de grande envergure appartenant à l’État. Cette situation a suscité un mécontentement grandissant parmi les hôteliers indépendants et de taille moyenne de la région, qui ont été « laissés pour compte et n’ont pas eu accès aux ressources nécessaires pour faire face aux défis économiques actuels », ajoute cet opérateur.

Face à cette situation de non-lieu, les hôteliers de la région ne désespèrent pas pour autant, conscients que le bon sens leur rendra justice tôt ou tard, à force de patience et de persévérance. 

« Nous souhaitons mettre en lumière cette inégalité flagrante et attirer l’attention sur les conséquences désastreuses qu’elle engendre pour notre industrie. L’absence de soutien financier de la part de l’État a un impact direct sur la survie de nombreux établissements, mettant en péril des emplois locaux et compromettant l’attractivité touristique de notre région », souligne t-il.

Au demeurant, les hôteliers de la région s’accordent que leur cause manque de traitement équitable dans les décisions prises par l’Etat en termes de développement. Déjà l’épisode avec l’AMI un et deux de la SMIT n’est pas encore digéré eu égard, d’après les professionnels de la région, au caractère discriminatoire de traitement des dossiers. N’empêche qu’ils demeurent optimistes par rapport aux objectifs de la feuille de route 2026-2030 

Read Previous

Le CRTCS se réunit avec les professionnels de Mohammedia, Benslimane et Bouznika

Read Next

We said Yes ! Nos coups de cœur pour une lune de miel de rêve…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *