11 décembre 2023

1ère édition de la Coupe de la Cathédrale Imsfrane Azilal de Rafting

En célébration du premier anniversaire de sa création, la Fédération Royale Marocaine de Rafting avec le concours de la Province d’Azilal et le conseil de la Région de Beni Mellal – Khénifra ; organise une compétition de Rafting chronométrée (Down River Race)sur une distance de 07km environ dotée de la Coupe de La Cathédrale Imsfraneet ce, le mercredi 07 Juin 2023 prochain.

Cette compétition des eaux vives est organisée sur le tronçon de la rivière Oued Ahansalau départ du pied du site de la Cathédrale Imsfrane de notoriété internationale pour rejoindre le point d’arrivée au pont de Tilougguite.

Pas moins de six clubs venant de Rabat,Bin El-Ouidane, Settat, Beni-Mellal, Khénifra, Tilougguite etdu Géoparc M’goun participeront à cette manifestation sportive dotée de « la Coupe de la Cathédrale « dans sa première édition.

Les fervents de ce magnifique sport de plein air, seront nombreux à prendre part à cette compétition en vued’encourager la promotion du Rafting dans le Royaume du Maroc qui assure la Présidence de la Confédération Africaine depuis quelques mois.

Sont conviés également la population autochtone ainsi que les écoliers et collégiens qui ont déjà goûté au plaisir de naviguer sur cette rivière classée parmi les Top 10 au niveau mondial.

Dans une déclaration au Journal, Belabbas El Mamoun président de la Fédération Royale Marocaine de Rafting (FRMR) et président de la confédération Africaine du Rafting (CAR), a souligné que cette compétition commémorative du premier anniversaire de la FRMR créée en juin 2022 est organisée dans la province d’Azilal (Oued Ahansal) et connaitra la participation d’une demi-douzaine de clubs nationaux. Il s’agit là d’une compétition de descente en eaux vives chronométrée dite (Down River Race) a-t-il précisé.

Pour Belabbas El Mamoun, le Rafting est une discipline sportive qui existe au Maroc depuis un peu plus de 20 ans et elle a été pratiquée par une petite élite de Casablanca et de Rabat et surtout par des étrangers confirmés qui viennent au Maroc pour pratiquer le Rafting pour une durée de trois à quatre mois surtout pendant les périodes des grandes crues des Oueds. Parmi ces étrangers, avait-il ajouté, il y’avait un bon nombre de gens qui ont utilisé la discipline comme moyens de se faire de l’argent au Maroc avec l’aide des autochtones dont la majorité étaient de faux guides qui ne reçoivent en contrepartie que des miettes.

Aujourd’hui et depuis un peu plus d’un an, avait-t-il avancé, la fédération a décidé d’organiser cette discipline au Maroc et a encadrer ces soi-disant « Faux guides » qui, bien que compétents en matière de pratique du rafting n’on jamais été certifiés et couvert pour pouvoir pratiquer et accompagner les pratiquants du Rafting en toute sécurité conformément à la loi 30-09. Dans ce cadre avait-il ajouté, la Fédération avait fait venir des experts de l’étranger habilités de délivrer des certificats et diplômes pour encadrer des stages de formation et de certification qu’on a organisé au profit de ces guides selon un programme bien déterminé adapté aux différents niveaux de pratique du rafting allant du niveau 01 au Niveau 03 selon les difficultés des rivières. Cette certification avait-il conclu se fait aussi bien au niveau national qu’au niveau Africain et se fait avec le concours de la « World Rafting Federation » (WRF) qui a financé ce stage comme c’était le cas pour la fondation « Suisse Contact »qui avait financé un stage similaire auparavant.

Mohammed Drihem

Read Previous

La Feuille de Route fait escale à Dakhla

Read Next

Hyatt Regency Taghazout Bay devient le premier hôtel certifié «Know Your Meal»

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular