26 mai 2024

A quand la publication officielle des statistiques touristiques de mai 2023 ?

Exceptées les sorties de Mme la Ministre du Tourisme au Parlement ou encore lors des derniers Conseils d’Administration de l’ONMT et de la SMIT, les statistiques de bonne santé du tourisme au Maroc au mois de mai ne sont pas encore officialisés noir sur blanc, ni par le département du Tourisme ni non plus par l’Observatoire du Tourisme. Ce qui n’arrange pas les choses pour ce qui est de la visibilité des baromètres statistiques nécessaires aux analystes du secteur, encore moins chez les associations professionnelles. Les annonces faites par Mme la Ministre seraient-elles donc à prendre sur parole ? On l’espère bien vu qu’elles sont bonnes. Seulement, le silences sur les statistiques de mai donne libre cours à toutes les interprétations possibles, bonnes comme mauvaises. N’en déplaise à Mme la Ministre, certains verraient ses assertions comme de la poudre aux yeux quand, les plus téméraires surtout, affirment que la destination Maroc n’aurait pas tellement performé durant mai comme le laisserait croire les déclarations de Mme la Ministre, constatant que le Maroc n’a pas récupéré un volume important des TES qui se situeraient à fin mai, selon leurs déductions, à 2.856, soit +3,47% comparativement à 2019 (2,760). Par contre les MRE sont passés de 1,547 a fin mai 2019 à 2,244 à fin mai 2023 avec une progression de +45%.

On serait donc loin du 1 million et plus de touristes enregistré, d’après la déclaration de Mme la ministre à la Chambre des Conseillers, durant le mois de mai 2023 ou des 55% de progression par rapport à mai 2019. Loin de nous l’idée de décrédibiliser aucune partie, mais le retard mis à publier les chiffres officiels est prompte à toutes les surenchères spéculatives.

A plaindre, dans ce sens, le silence de l’Observatoire du Tourisme qui tarde à publier les statistiques de mai alors qu’on est fin juin. Non pas qu’il manque de compétences issues du privé mais peut-être qu’il est constitué majoritairement de cadres qui dépendent du ministère du Tourisme. Tout s’explique, Du pareil au même…

Résultat : les CRTs se trouvent alors handicapés par cette économie incompréhensible sur les statistiques, du moins pour la plupart sauf pour Agadir Souss-Massa qui a l’avantage de recevoir les statistiques de chaque jour de la part des services compétents de la wilaya, depuis que Abderrahim Oummani était Président jusqu’à nos jours. Une difformité régionale énorme auquel le bon sens appelle logiquement à surmonter, à l’huer des feuilles de route et de la communication prétendument en continu. Il faut remettre les pendules à la bonne heure !

Read Previous

Belles expériences estivales à l’Oasis Atlantico Saidia

Read Next

Le secteur privé suisse espère intensifier la coopération économique avec le Maroc

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *