16 juin 2024

2ème édition du FITCS : formidable synergie du public et du privé au service d’une destination 

Le Forum Interactif du Tourisme de Casablanca-Settat revient pour une 2ème édition le mercredi 5 juillet 2023 à Casablanca. Organisée par le Conseil Régional du Tourisme de Casablanca-Settat, en partenariat avec la SDL Casa Events &Animation, cette édition a eu pour thème «Quelle feuille de route touristique pour Casablanca-Settat cap 2026 et cap 2030 ?».

L’objectif du Forum est d’échanger et de débattre autour de la vision, des projets adoptés et des moyens mis en œuvre par la Feuille de route nationale du tourisme 2027, le Plan de développement régional 2022-2026 et le Plan d’action communal 2023-2028. Un focus sur le monde rural a également été réalisé pour mettre en avant à la fois le potentiel, les freins et les leviers à actionner pour faire rayonner un tourisme rural et durable dans la région. Pour son mot d’ouverture, M. Othmane Cherif Alami a souligné l’ambition des professionnels du secteur d’accueillir en 2026/2030, six millions de touristes, nationaux, étrangers et résidents dans la région Casablanca Settat.


« Pour atteindre cet objectif, nous devons concevoir et mettre en œuvre des stratégies de développement touristique régionales innovantes et adaptées à notre contexte», a déclaré le président du CRTCS. Lors de cette édition, 90 professionnels du tourisme de Casablanca Settat, d’officiels, d’experts, d’universitaires et de chercheurs notamment de l’Institut supérieur du tourisme de Tanger étaient présents. Le live diffusé sur Youtube a dépassé le nombre 400 vues sans compter sa diffusion grâce au large réseau de Médias 24 et la présence de médias TV, radios, journaux papier et électroniques et réseaux sociaux contribuant à donner un véritable impact positif pour le secteur touristique de notre région. En outre, plusieurs vidéos promotionnelles de la région ont été diffusées en avant-première lors du FITCS avec un intermède musical grâce à la présence de l’artiste Nacim Haddad, spécialiste de l’Aïta qui augure un grand festival à Casablanca et sa région.  Notons également la présence remarquée de M. Abdellatif Maazouz, président du conseil de la région Casablanca Settat qui a donné le mot d’ouverture. L’évènement animé par M. Mohammed Setti, maître de conférences, a aussi vu la participation de Mme Asmaa Belkeziz, vice-présidente du conseil de la région et de M. Mohammed Jouahri, DG de Casa Events & Animation qui ont animé le premier panel modéré par Mme Bouchra Taibi, consultante chargée du développement au CRTCS. Le second panel sur le tourisme rural, modéré par Mme Afaf Chaham, professionnelle du tourisme, a été animé par M. Hamid Louraoui, investisseur touristique important dans le territoire rural de Benslimane et M. Mounir Boukaa, propriétaire du Château Eden El Rouh à Oualidia.

Notons également la participation M. Mohammed Cherkaoui, directeur des affaires économiques et de l’investissement à la Wilaya de la région Casablanca Settat et de Mme Fatima Bouabd, déléguée régionale de tourisme de Casablanca Settat…. Et la contribution remarquable d’experts de l’AMEST (association marocaine des experts et spécialistes du tourisme) et de l’ISITT présents au forum. Enfin, M. Noureddine Hachami Ouadghiri, expert en politiques publiques était le Guest Speaker de cette édition qui s’est intéressé à la mise en valeur du patrimoine immatériel de la région (Aïta, Tbourida, fauconnerie… Parmi les recommandations de ce forum figure l’importance accordée à l’industrie du tourisme qui devient une priorité grâce aux différentes feuilles de route du tourisme, au PDR 2027 ainsi que le PAC pour espérer ainsi atteindre 6 millions de visiteurs. En outre, les différentes parties s’autorisent à souligner les synergies entre les différents plans de développement notamment pour le développement du tourisme d’affaires et du MICE avec un centre des conférences et d’expositions opérationnel dès 2024, le développement d’une desserte ferroviaire métropolitaine et intrarégionale et la construction d’un palais des congrès. Et pour développer le tourisme culturel, dans le cadre du Plan d’action communal, il est prévu de créer un grand musée contemporain, la transformation du marché central en foire culinaire cosmopolite, l’ouverture d’un musée archéologique, la transformation des abattoirs en fabrique culturelle, ainsi que le lancement d’un salon international de la culture. Pour développer les circuits culturels, 10 sites patrimoniaux seront réhabilités et valorisés et le circuit touristique Casa City Tour sera élaboré et activé. En outre, 4 festivals seront organisés dont le festival de Aïta et le grand festival de Casablanca.

Par ailleurs, un énorme projet de développement du tourisme littoral est en cours. En plus de la détente balnéaire, la feuille de route prévoit l’aménagement de plusieurs aires de jeu et d’espace d’animation, le développement de la mobilité via des vélos et trottinettes, ainsi que l’édification d’un grand parc d’attraction thématique et d’un centre océanographique. Dans le territoire rural, le CRTCS ambitionne de créer des « villages touristiques intégrés » dans les zones rurales avec logement chez l’habitant, et la vente de produits du terroir par des coopératives d’artisanat incubées par des partenaires privés, notamment les grands groupes hôteliers et/ou des partenaires associatifs. Lors du FITCS, les investisseurs touristiques du rural ont souligné la nécessité de disposer d’infrastructures de base (hôpital, caserne de pompiers et école de tourisme et d’hôtellerie) à Sidi Bennour (Oualidia), le développement de la chasse et de la pêche et la création d’une école de tourisme rural et d’un aéroport Low Cost à Benslimane.

Enfin, tous les intervenants ont souligné l’importance d’encourager un tourisme rural, durable et responsable, de protéger les communautés et de contribuer à lutter contre la pauvreté. Cette édition enregistre avec satisfaction des interventions stratégiques et de conseils d’experts nationaux sur place et par vidéo (Mme Zeina Bencheikh, DG d’Intrepid Travel Morocco) et internationaux par visio-conférence (Mme Lorena Villar, spécialiste du tourisme à l’Organisation Mondiale du Tourisme, et Mme Isabel Sanchez Tejado, spécialiste du tourisme rural et fondatrice de l’école du tourisme génératif) tant dans le panel 1 et 2. Enfin, le réseau de networking entre les universités et les chercheurs a démontré son importance afin d’enclencher la notion de management grâce aux RH et des filières de formation adaptés.

Read Previous

Nouveau programme résidentiel haut de gamme à Tanger

Read Next

CRTSM: Une Assemblée Générale sans complexe…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *