26 mai 2024

La formation touristique oui, mais…

Selon le ministère du Tourisme, il y aurait un engouement sans précédent a été observé dans les candidatures visant à intégrer les établissements de formation du Département du tourisme pour l’année académique 2023-2024. Ainsi, le nombre de candidatures par place pédagogique offerte est, d’après le ministère, passé d’environ 4 en 2022 à 14 en 2023, soit plus du triple. Cette augmentation significative témoigne de l’embellie du secteur et des efforts considérables déployés pour adapter la formation aux exigences du marché. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, révélant un engouement croissant chez les aspirants du tourisme, attirés par des opportunités prometteuses et une formation en phase avec les besoins actuels de l’industrie.

Certes, afin de répondre aux évolutions du comportement des touristes à l’échelle mondiale, plusieurs nouvelles filières ont été créées dans les instituts de formation. Parmi les nouvelles disciplines proposées, le tourisme digital, la e-réputation, la promotion et commercialisation des produits du terroir, la cuisine traditionnelle marocaine, le tourisme d’affaires et l’événementiel, la conception de projets écotouristiques, la cuisine gastronomique méditerranéenne ou encore l’hôtellerie internationale et de luxe.

Notons également que les deux instituts spécialisés de technologie appliquée hôtelière et touristique de Tanger et Ouarzazate ont été réhabilités dans le cadre du programme Charaka en collaboration avec le Millenium Challenge Corporation. Les installations des deux établissements ont été modernisées, et de nouveaux outils ainsi que des programmes de formation novateurs ont été développés. Ces derniers adoptent une approche plus participative en impliquant activement les professionnels du tourisme dans leur gestion et leur gouvernance.

Cette nouvelle appétence pour les métiers du tourisme est particulièrement bienvenue après les années marquées par la pandémie de Covid, qui a entraîné une migration des compétences vers d’autres domaines d’activité, voire vers d’autres pays.

Cette tendance conforte la détermination du Département du tourisme à placer le développement des compétences au cœur de sa nouvelle feuille de route, en collaboration étroite avec les différents intervenants.

Tout cela est réconfortant bien qu’il intervienne en pleine contexte de pénurie des ressources humaines qualifiées.

L’accompagnement du ministère du Tourisme aux établissements de formation touristique ne date pourtant pas d’hier, car déjà en 2016, le département avait institué le Label d’Excellence de la Formation Professionnelle en Hôtellerie et Tourisme qui attend toujours sa réactivation pour, justement, booster l’appétit des jeunes pour les instituts et écoles du tourisme. Car, et c’est une évidence, la feuille de route ne peut aboutir à escient sans un nombre suffisant de ressources humaines dédiées au secteur touristique.

Ce Label est une certification qui vise à reconnaitre les établissements de formation hôtelière et touristique publiques et privés, alignés aux normes et aux critères de qualité et de performance exigés par le Référentiel du Label d’Excellence, élaboré par le Ministère du Tourisme en concertation avec l’OFPPT et les Professionnels du secteur.

A ce que l’on se rappelle, les établissements de formation professionnelle hôtelière et touristique des secteurs publics et privés  étaient  ainsi labélisés  en récompense  pour leurs actions en matière d’amélioration de la qualité de la formation, la pertinence des programmes et des enseignements dispensés, la programmation des stages en entreprises et l’appui à l’insertion des lauréats et au perfectionnement de la gestion et la bonne gouvernance des établissements.

Cette approche vise la formation de ressources humaines hautement qualifiées selon les meilleurs standards et permettra de développer les capacités d’innovation et d’amélioration de la formation en Hôtellerie et Tourisme ainsi que la professionnalisation du parcours selon les référentiels internationaux.

Alors ?

Read Previous

Selina ouvre un hôtel durable de 376 lits à Dakhla

Read Next

Inauguration à Casablanca de l’Académie des Métiers de la Culture

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *