25 mai 2024

L’Afrique repense son tourisme

Les leaders du tourisme de toute l’Afrique se sont réunis pour repenser et réaligner le rôle du secteur en tant que moteur de développement et d’opportunités dans la région.

Lors de la 66e réunion de la Commission régionale de l’OMT pour l’Afrique, les États membres se sont joints à des représentants d’organisations internationales et du secteur privé pour se concentrer sur les opportunités d’emplois et d’investissements dans le tourisme tout en reconnaissant la nécessité vitale de relever les défis, notamment la crise climatique.

Selon les dernières données de l’OMT, le tourisme à travers l’Afrique reprend de la vigueur après la crise sans précédent provoquée par la pandémie :

-Les arrivées internationales à travers l’Afrique sont revenues à 88 % des niveaux d’avant la pandémie à la fin du premier trimestre de cette année.

-Au niveau sous-régional, l’Afrique du Nord est particulièrement performante. Ici, les arrivées étaient en fait supérieures de 4 % aux niveaux pré-pandémiques de 2019 à la même période.

-Au niveau mondial, les recettes du tourisme international ont atteint 1 milliard USD en 2022, soit une croissance de 50 % en termes réels par rapport à 2021. Parmi les destinations africaines pour lesquelles des données sont disponibles, le Maroc et Maurice ont notamment dépassé leurs recettes touristiques de 2019 au premier trimestre 2023.

L’OMT a accueilli des délégations de 33 pays, dont 22 ministres du tourisme , deux vice-ministres et quatre ambassadeurs à la réunion, l’événement annuel le plus important pour les États membres de la région.

Reflétant le haut niveau de soutien politique à l’événement et à la mission de l’OMT de guider le développement du tourisme à travers l’Afrique, la réunion a accueilli la participation du Premier ministre de la République de Maurice Pravind Kumar Jugnauth , ainsi que du vice-Premier ministre, Ministre du Logement et de l’Aménagement du Territoire, Ministre du Tourisme, République de Maurice, et Vice-Président du Conseil Exécutif de l’OMT Steven Obeegadoo. Étaient également présents le commissaire de l’Union africaine pour le commerce et le développement, Albert Muchanga, le secrétaire général du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), Chileshe Mpundu Kapwepwe, la secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland KC, Conseiller du Secrétaire général de l’OMT Lai Mohammed, Coordonnatrice résidente des Nations Unies pour Maurice et les Seychelles Lisa S. Singh, la Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) Amanda Seumaga, et des représentants de la Banque africaine de développement, de la Banque mondiale et de IFEMA et la Fondation TUI.

Les membres ont reçu un aperçu des réalisations de l’OMT au cours de l’année écoulée, avec un accent particulier sur les principales priorités du tourisme en Afrique :

-Investissements touristiques : L’OMT a présenté un nouvel ensemble de directives d’investissement pour Maurice, conçues pour connecter les investisseurs aux projets touristiques dans le pays. Les Lignes directrices font suite à des publications similaires axées sur le Maroc, la Tanzanie, avec des éditions pour le Malawi, le Mozambique, la Namibie, le Rwanda et la Zambie en cours de développement. L’OMT a également organisé deux forums sur l’investissement touristique en Afrique.

-Égalité des sexes et autonomisation des jeunes : le tourisme étant reconnu pour sa capacité unique à favoriser l’égalité des sexes et à autonomiser la jeunesse africaine, les membres ont été informés des progrès du Comité de l’OMT sur le leadership des femmes dans le tourisme pour l’Afrique et de l’accent mis par l’Organisation sur l’éducation et la formation. Parmi les principales réalisations, citons le Sommet sur l’éducation à l’accueil et au tourisme de voyage (Zambie, mai 2023) et les projets d’ouverture d’une académie internationale au Nigéria.

-Plaidoyer pour « Marque Afrique » : les membres ont reçu une mise à jour sur le travail de l’OMT visant à donner aux professionnels du tourisme africains les moyens de prendre en charge le récit , notamment par le biais de deux éditions du Dialogue du groupe de réflexion sur la marque Afrique et des plans pour un atelier de formation aux médias de l’OMT.

En étroite collaboration avec ses États membres de toute la région, l’OMT a également mis à jour son Agenda pour l’Afrique – Le tourisme pour une croissance inclusive. La feuille de route révisée reflète les nouveaux défis du tourisme post-pandémique et les priorités définies par les Membres.

L’OMT continue de diriger la transition du tourisme vers une plus grande durabilité, reconnaissant l’impact des phénomènes météorologiques extrêmes, y compris le potentiel des vagues de chaleur pour couper la bouée de sauvetage que le secteur offre aux destinations du monde entier. À Maurice, les Membres ont reçu une mise à jour des travaux de l’OMT en matière de durabilité, notamment sa direction du One Planet Tourism Network et les progrès de la Déclaration de Glasgow sur l’action climatique dans le tourisme.

(Source : OMT)

Read Previous

Inauguration à Casablanca de l’Académie des Métiers de la Culture

Read Next

La 10ème Conférence Internationale sur les géoparcs mondiaux se tiendra au Maroc

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *