25 mai 2024

Les pèlerins marocains près de voir le bout du tunnel 

Le ministère saoudien du Haj vient de dévoiler sa plateforme officielle Nusk, la première plateforme voyage du genre permettant de planifier, réserver et vivre l’expérience Omra ou Hajj. En même temps, elle offre une visibilité sans précédent aux voyageurs du monde entier pour organiser facilement tous les détails de leur visite, de la demande de visa électronique à la réservation d’hôtels et de vols, visites de sites importants, moyens de transport, organisation des itinéraires de voyage et accession à des services sur place tels que le suivi du Tawaf et bien plus encore. 

Cette initiative montre clairement que l’Arabie Saoudite est plein dedans de sa révolution touristique. Déjà jeudi dernier, plusieurs agences de voyages saoudiennes ont organisé un workshop à Casablanca, munis d’offres voyages  inédites hors haj et Omra, des packages séjours et circuits assez attractifs. Une ouverture qui en dit long sur la nouvelle stratégie d’Etat de l’Arabie Saoudite.

La veille, une importante séance de travail avait réuni à Rabat le ministre marocain des Waqfs et des Affaires religieuses avec le ministre saoudien du Haj et Omra, durant laquelle ce dernier a annoncé une série de mesures visant à faciliter le voyage des pèlerins marocains. Ces mesures comprennent la réduction du délai d’obtention des visas, l’augmentation du nombre de vols mensuels à 69, une diminution des tarifs aériens, ainsi qu’une augmentation de la limite de poids de la valise de chaque pèlerin à 69 kilogrammes, au lieu des précédents 46.

Des mesures qui ont certainement un impact positif tant sur les agences de voyages que sur les citoyens qui aspirent à accomplir les rites du Hajj et de la Omra. Sachant qu’auparavant, les voyageurs marocains rencontraient souvent des difficultés liées principalement aux lignes aériennes.

De plus, la réduction des tarifs des billets constitue un élément crucial pour encourager les citoyens marocains à entreprendre ces voyages pieux, car les coûts élevés des billets représentaient un obstacle majeur, à la fois pour les pèlerins et pour les agences de voyages.

Toutefois, demeure une préoccupation importante concernant les prix des hôtels en Arabie saoudite qu’il serait également souhaitable de réguler et classer les tarifs hôteliers, car ils ont connu une hausse significative récemment par rapport à la période pré-pandémie. Cette augmentation des prix a créé un fardeau financier pour les citoyens marocains simples qui aspirent à accomplir les rites du Hajj et de la Omra, étant donné leur importance religieuse et légitime.

Read Previous

3 soirées pour fêter le centenaire de La Mamounia

Read Next

Marrakech se refait une beauté 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *