23 avril 2024

Y en a marre des faux avis sur les plateformes voyageurs !

L’expérience client et avis transcrits par la communauté des voyageurs n’est pas toujours la bonne parole absolue qu’il faudrait prendre à la lettre. C’est connu, souvent les propos malveillants, presque étonnants, sont soit pour nuire soit que c’est fait sur commande pour descendre une structure d’hébergement ou une entreprise de restauration. Le Maroc n’échappe pas à la règle, victime de faux témoignages et un excès de zèle plus qu’il n’en faut, particulièrement sur tik-tok et d’autres plateformes interposées, Les mauvais commentaires, le plus fréquemment postés par des adolescents et des jeunes se croyant tout permis même par caprice, sont visiblement faits par plaisir, si plaisir il y a en fait. C’est devenu un phénomène maladif mondial devant lequel personne n’est plus dupe mais qui risque de dérouter les nouveaux clients. Raison pour laquelle plusieurs des plus grandes plateformes en ligne telles que TripAdvisor, Amazon, Booking.com, Expedia Group et d’autres ont récemment fait part de la formation d’une coalition mondiale inédite, dont l’objectif premier est de promouvoir la fiabilité des évaluations en ligne, en particulier sur Google.

Par le biais d’un communiqué conjoint, ces mastodontes du web ont annoncé leur engagement commun pour préserver l’accès à des avis crédibles à l’échelle mondiale, afin d’aider les consommateurs à effectuer des choix d’achat éclairés. La focalisation principale de cette initiative est dirigée vers les évaluations Google, dont la majorité ne fait pas l’objet de vérifications et peut potentiellement ternir la réputation de diverses marques et acteurs du secteur du Tourisme, surtout dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration où cette pratique est répandue.

En collaborant étroitement, les membres de cette coalition prévoient d’établir des normes exemplaires en matière d’hébergement d’évaluations en ligne et de partager des stratégies de détection des faux avis, dans l’optique de mettre un terme à la prolifération de ces derniers à la source. Cependant, les détails précis concernant les méthodes employées n’ont pas été explicitement dévoilés.

Cette alliance intersectorielle se fixe pour objectif de parvenir à une convergence des normes et des définitions à travers l’ensemble du secteur, en plus de partager les bonnes pratiques et les informations relatives aux méthodes opératoires des acteurs malveillants. Elle s’engage également dans une collaboration active avec des chercheurs universitaires et des décideurs politiques pour contrer la publication de faux avis.

Les membres de cette coalition prévoient de se réunir à Bruxelles les 5 et 6 décembre prochains, à l’occasion de la deuxième conférence organisée par Amazon. Les représentants des entreprises participant à cette coalition ont souligné leur engagement continu pour améliorer les mesures de détection de la fraude, en mettant l’accent sur l’utilisation de modèles d’apprentissage automatique et d’outils sur mesure pour leurs équipes de modération expérimentées.

Read Previous

Une TVA réformante et déformante

Read Next

J. Sbihi devient Directeur Général du Fairmont Palace Tazi Tanger

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *