26 mai 2024

Rapport mondial WTM : Le tourisme intérieur à la tête de la reprise post-pandémique de l’Afrique

Les principales destinations et les principaux marchés de l’Afrique devraient se terminer en 2023 avant les valeurs d’avant la pandémie en termes de valeur, le tourisme intérieur étant très performant, révèle une nouvelle recherche publiée aujourd’hui.

Le WTM Global Travel Report, en association avec Tourism Economics, est publié pour marquer l’ouverture du WTM London de cette année, l’événement de voyage et de tourisme le plus influent au monde.

Pour 2023, le rapport prédit que les loisirs internationaux africains à l’arrivée seront en baisse en volume, mais en hausse en valeur par rapport à 2019.

Cette année, on estime que 43 millions de personnes visiteront le continent, soit une baisse de 13 % par rapport aux 49 millions d’invités accueillis en 2019. Cependant, malgré la baisse des volumes, la valeur de ces voyages est 103 % en avance sur la valeur des affaires de 2019.

Comme l’indique le rapport, « l’éventail des pays divers a donné lieu à une image variée » à travers le continent, et le rendement entrant pour les trois plus grands marchés illustre les différences.

L’Égypte, leader du marché, est légèrement en avance, avec 2023 à 101 % en termes de valeur de 2019 ; le Maroc « a fait une forte reprise » et terminera l’année 130 % d’avance sur les niveaux d’avant la pandémie. L’Afrique du Sud est le troisième plus grand marché entrant de la région et celui qui met le plus de temps à se redresser – 2023 n’atteintra que 71 % en 2019.

Le tourisme intérieur pour la région en 2023 est positif dans tous les domaines, avec tous les dix principaux marchés nationaux, à l’exception du Nigeria, avant 2019 en termes de valeur. L’Afrique du Sud est le plus grand marché intérieur et est en avance de 104 %. L’Égypte numéro deux est en hausse de 111 % ; l’Algérie a été classée en hausse de 134 %, le Maroc complétant les cinq principaux marchés nationaux, enregistrant une augmentation de 110 %. Le Nigeria, qui arrive au quatrième rang, est à 93 % de 2019.

L’année prochaine, la région s’appuiera sur sa reprise post-pandémique, bien que l’arrivée en Afrique du Sud continuera d’être à la hauteur de 2019. Cependant, le tableau à long terme du plus grand marché de la région est positif. D’ici 2033, le rapport s’attend à ce que la valeur des loisirs entrants en Afrique du Sud soit de 143 % avant 2024.

Il identifie également que le Mozambique, le Mali et Madagascar sont des marchés à forte croissance, avec des augmentations de 161 %, 167 % et 162 % respectivement de la valeur des voyages d’agrément entrants d’ici 2033.

Read Previous

Opportunités et risques à venir pour l’industrie du voyage

Read Next

Le Fairmont La Marina Rabat-Salé s’associe à Natura Bissé

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *