29 mai 2024

Le Parc Naturel de Zerhoun présenté à l’UNESCO

Un travail de recherche minutieux et très argumenté, présenté sur pas moins de 244 pages grand format, a récemment été élaboré par un collectif expert de Meknès, constituant un dossier conjoint de candidature pour la classification du SIBE de Zerhoun en un parc naturel et la labélisation Géoparc-UNESCO La classification du Zerhoun en un parc naturel fera de lui le premier parc naturel au Maroc et enrichira l’élan du Ministère et de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts pour la conservation de la nature et la diversification des aires protégées (loi 2010 – textes d’application 2021.). 

La réalisation du projet de classification du Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) de Zerhoun en parc naturel, ainsi que sa labélisation Géoparc-UNESCO, représente une étape cruciale pour la préservation des ressources naturelles et culturelles du massif. Initié par l’association IFKER d’éducation à l’environnement et développement durable, ce projet s’est épanoui grâce à la coopération décentralisée entre différentes entités telles que le Conseil de la Préfecture de Meknès, le Parc des Landes de Gascogne en France, et des institutions nationales telles que l’Agence Nationale des Eaux et Forêts.

En adéquation avec la nouvelle stratégie forestière « Forêts du Maroc 2020-2030 », cette initiative vise à équilibrer conservation et développement, tout en intégrant les communautés locales dans la gouvernance des aires protégées. La richesse géologique, paysagère, floristique, faunistique et patrimoniale du Zerhoun, avec des éléments tels que le site archéologique de Volubilis et le barrage de Sidi Chahed, fait de ce parc naturel une pépite pour le tourisme durable.

La région, principalement rurale, repose sur une économie agricole et sylvopastorale, cependant, la vulnérabilité des ressources naturelles souligne la nécessité d’une gestion responsable. Des défis tels que la dégradation des ressources naturelles, les changements climatiques et la gouvernance sectorielle ont été identifiés et abordés dans le cadre de ce projet.

L’élaboration minutieuse du plan de gestion et d’aménagement du massif de Zerhoun, sur une période de six ans (2021-2026), reflète un engagement profond envers la conservation écologique et la durabilité sociale. L’inventaire approfondi des espèces floristiques et faunistiques, ainsi que l’analyse de la biodiversité, ont permis de jeter les bases d’une approche adaptative et progressiste.

L’implication d’une équipe pluridisciplinaire de scientifiques et naturalistes au cours de la « Caravane Naturaliste » a permis une évaluation exhaustive de la biodiversité de la région. Le projet s’est donné pour mission de conserver la richesse écologique du massif en tant que corridor écologique vital entre les montagnes pré-rifaines et le Moyen Atlas.

En consolidant un réseau de partenaires nationaux et internationaux, le parc naturel de Zerhoun émerge comme un modèle exemplaire de tourisme durable, offrant aux visiteurs une expérience immersive et éducative au cœur d’un écosystème préservé. Son engagement en faveur de la protection de la nature, combiné à une approche participative de développement local, promet de façonner un avenir durable pour la région de Meknès et au-delà.

Read Previous

Laayoune désignée la ville la plus durable du monde arabe

Read Next

Le St. Regis La Bahia Blanca Resort Tamuda Bay ouvre avec une offre festive 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *