23 avril 2024

L’ONCF lance un appel à concurrence pour l’acquisition de 168 nouveaux trains

Beaucoup de mobilité par rail. L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a publié dans un communiqué qu’il poursuit résolument son plan de développement en lançant un appel à concurrence pour l’acquisition de 168 nouveaux trains. Aligné sur la vision éclairée de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, ce projet vise à renforcer le rail national en tant que choix privilégié pour une mobilité durable et inclusive.

Cinq ans après le succès d’Al Boraq, première ligne grande vitesse marocaine et africaine, l’ONCF dit qu’il s’engage à connecter davantage les territoires en offrant des solutions de mobilité innovantes, plus sobres, rapides et intelligentes. L’appel à concurrence inclut 150 trains pour les services inter-villes, Trains Navettes Rapides, et Métropolitains, ainsi que 18 Trains à Grande Vitesse pour les extensions des lignes existantes.

Cette acquisition, d’une valeur d’environ 16 milliards de Dirhams, dépasse, précise l’ONCF, l’acte d’achat de trains pour s’étendre à la création d’un Écosystème Industriel Ferroviaire Marocain. L’impact économique et social est immense, créant des emplois, renforçant le tissu industriel national, et positionnant le Royaume comme une plateforme compétitive à l’échelle continentale et mondiale.

Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt international en septembre 2022, l’ONCF rappelle qu’il a reçu dix expressions d’intérêt de constructeurs internationaux. L’Appel à Concurrence actuel comprend trois composantes : l’achat des trains avec une livraison échelonnée entre 2027 et 2030, un partenariat pour la maintenance, et le développement industriel avec la construction d’une unité de fabrication et la création d’un écosystème ferroviaire. L’Office précise que la procédure du dialogue compétitif sera utilisée, reflétant l’importance et la complexité du projet. Au-delà de l’amélioration de la mobilité durable, cette initiative contribue, selon l’Office, à la préparation de l’échéance sportive planétaire de 2030, que le Maroc coorganisera avec l’Espagne et le Portugal. Un pas significatif vers l’avenir du transport ferroviaire et du développement économique du pays.

Read Previous

« Saudi Travel Market 2024 » (25-27 février 2024)

Read Next

L’Employée du Mois du Kenzi Sidi Maarouf Incarne les Valeurs de la Chaîne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *