4 mars 2024

Voyage solidaire à à Tafoughalt

L’Association Marocaine pour le Développement du Tourisme Durable (AMDTD) organise un Voyage Solidaire du 01 au 03 décembre 2023 prochain à Tafoughalt dans la Province de Berkane.

Au programme de ce Voyage Solidaire organisé au profit des adhérents à l’AMDTD venant des provinces d’El Haouz, Safi, Azilal, Mohammadia, Khénifra, Ifrane et de Casablanca ; une randonnée pédestre de découverte au Site d’intérêt Ecologique et Biologique (SIBE) et notamment Touristique de Beni Snassen suivie de la tenue d’une table ronde au Gite TAGMA autour du Thème : « Potentialités Naturelles et Touristiques de l’Oriental : Réalité et perspectives d’avenir » et d’une visite touristique à Saïdia.

A souligner que Beni Snassen est un Massif montagneux culminant à 1532 m à Ras fonghal. C’est le Relief le plus important de la région offrant l’unique paysage sylvatique de grande qualité pour toute la province depuis les 300 m d’altitude.

Dans ce SIBE, on trouve des grottes et des gouffres représentant des sites culturels de première importance comme implantation préhistorique de (« l’homme de Taforalt », ayant trait à une des très rares trépanations chirurgicales pratiquées au néolithique ayant permis la survie du sujet) (cf. vol. Sites préhistoriques).

Aussi, le Site est traversé par un cours d’eau de grande qualité d’Oued Zegzel qui prend source dans les environs de Tafouralt. Il s’agit là de l’unique source permanente se trouve dans ce village ; elle est captée et coule dans des canaux artificiels, avec un débit d’étiage inférieur à 2 litres par seconde, elle arrive au lit du Zegzel au niveau d’une cascade, près de la Grotte du pigeon. Les eaux de la cascade se perdent dans le sol à moins de 200 mètres plus en aval.

En empruntant la vallée de Zegzelle visiteur ira à la rencontre d’une végétation luxuriante, offrande généreuse de l’Oued Zegzel qui ; du cœur des montagnes de Béni-Snassen ; dévale les pentes au fond de gorges abruptes. Tout au long de ses méandres orangers, citronniers, néfliers, amandiers, légumes et céréales, jardins en terrasse verdoyants suspendus aux versants et constituant une toile bariolée aux tons impressionnistes, semblent s’accrocher de toutes leurs racines à la terre qui leur a donné vie.

Par ailleurs, il y a lieu de souligner que du haut de ses 1000 mètres d’altitude, la station des Beni Snassen offre une magnifique vue panoramique sur ciel et terre. A quelque quarantaine de kilomètres de la ville de Berkane Ain Almou est un spot parfait pour admirer la plaine des tarifa et un ciel éclairé d’étoiles. Pour ne rien gâcher, les visiteurs pourront profiter du chaleureux accueil des habitants locaux.

La dite ‘’grotte des pigeons’’ à cause des nombreux pigeons qui y vivent, se trouve à l’entrée de la vallée de Zegzel, à 2 km à l’Est du village rustique de Tafoughalt. C’est une grande cavité largement ouverte vers l’extérieur présentant une entrée en forme d’arche qui a été découverte en 1908. C’est là un gisement préhistorique mondialement connu en raison de l’importance des résultats scientifiques qu’elle a permis d’obtenir. En effet, nous apprend-on ; « les fouilles entreprises en 1959 ont mis à jour plusieurs niveaux archéologiques contenant des restes d’animaux et des outils de pierre taillée datant du Paléolithique (entre 40000 et 100000 ans). La grotte a ensuite connu 23 occupations successives au cours de l’Epipaléothique par une population de chasseurs qui allumaient à l’intérieur de grands feux provoquant la formation de couches cendreuses pouvant atteindre plus de quatre mètres. Les mesures de radiocarbone ont permis de dater ces couches cendreuses de 10.500 à 12.500 ans ».

Dans ces lieux, les spécialistes déterrèrent plus de 100.000 outils en pierre taillée, des restes d’animaux et surtout 180 sépultures d’individus appartenant à une race autochtone baptisée « homme de Tafoughalt » qui est à l’origine des populations berbères actuelles dit-on. Ces individus ont été enterrés selon un rituel funéraire qui laisse penser que les Epipaléolithiques avaient des sentiments religieux. Tous ces résultats font de la grotte de Tafoughalt ungisement unique au Maghreb qui n’a d’équivalent qu’en Egypte ou au Proche Orient.

Perdu parmi les contreforts de l’Oriental aussi, la grotte du chameau est un site historique et archéologique qui fait partie de ces havres de paix, de beauté et de calme où l’on peut se réfugier loin de la pollution et du stress des grandes villes. C’est également un haut lieu de spéléologie où d’insolites silhouettes de terre s’élancent vers le plafond à la rencontre d’autres descendantes, les stalagmites et les stalactites forment un rempart de multiples colonnes patiemment sculptées dans le calcaire par les eaux d’infiltration durant des millénaires. Vu sa dimension, sa valeur comme habitat préhistorique, la beautéexceptionnelle de son site, son accessibilité, sa situation géographique privilégiée au sein des Béni-Snassen, à proximité du centre d’estivage de Tafoghalt et de la grotte des pigeons (5km), la grotte du chameau est une destination de choix pour les épris des grands espaces.

La grotte du Chameau s’ouvre dans la vallée de l’oued Farrouj, affluent de l’oued Zegzel, au coeur du massif des Béni-Snassen, sur la rive droite duquel elle présente deux entrées. C’est une grotte à trois étages de galeries, dont la partie inférieure est toujours en activité après de fortes pluies. On accède à la grotte par une entrée supérieure ; une concrétion en forme de chameau qui a donné son nom à la grotte.

NB : Source documentaire : Berkane We Can

Mohammed Drihem

Read Previous

Les unités du groupe Accor se mettent à l’intelligence artificielle 

Read Next

Shopping : OVS s’installe à Casablanca

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *