30 mai 2024

Essaouira rend hommage au patrimoine et à la culture amazighs 

Destination de la culture et de toutes les cultures, et berceau de dialogue des civilisations et de la tolérance, Essaouira a choisi de célébrer le nouvel an amazigh à sa manière généreuse et envoûtante en organisant, dimanche 14 janvier, une grande fête digne de cette heureuse circonstance.

Un choix amplement réussi par le Conseil Provincial du Tourisme d’Essaouira qui, dans le cadre de sa stratégie d’ouverture et de communication, et en coordination avec le Conseil Provincial, le Conseil Communal, la Direction Provinciale de la Culture et la Société de Développement Local, a mis les petits plats dans les grands pour la revivification du patrimoine et de la culture amazighs, comme l’un des affluents majeurs de l’identité nationale. 

En d’autres termes, Essaouira dont la culture figure au cœur de son ADN, a donc célébré, convenablement, l’an amazigh que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a bien voulu décréter jour de congé payé, témoignant éloquemment de la Haute Sollicitude Royale et l’intérêt tout particulier que le Souverain accorde à la culture dans ses multiples facettes. 

Il s’agit d’une autre occasion pour les générations montantes de découvrir et de renouer avec un patrimoine inestimable et une kyrielle de traditions ancestrales et séculaires qui ne peuvent que renforcer davantage ce sentiment d’appartenance de tout un chacun à cette grande Nation : Le Royaume du Maroc.

La cérémonie agrémentée par la présence de personnalités de différents horizons et acteurs de la société civile et des opérateurs touristiques, a été l’occasion pour le gouverneur de la province d’Essaouira, M. Adil El Maliki d’émettre le vœu que ce nouvel an amazigh soit celui des accomplissements et de tous les succès. 

Le gouverneur s’est félicité aussi que l’année précédente a été riche en réalisations importantes au niveau de la province d’Essaouira, dans divers domaines.

M. El Maliki à appelé l’ensemble des acteurs concernés à doubler d’efforts et à agir, la main dans la main, afin d’atteindre le développement souhaité. 

Lui emboîtant le pas, le président du Conseil Provincial du Tourisme (CPT) d’Essaouira, Redwane El Khanne, a mis en avant l’importance de la célébration du nouvel an amazigh après que le 14 janvier de chaque année, a été désormais, décrété officiellement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI comme un jour de congé payé.

Pour M. Khanne, « La célébration du Nouvel an amazigh vise à jeter la lumière sur l’ensemble des efforts engagés pour le renforcement de l’intérêt porté sur la culture et le patrimoine amazighs et ce, conformément à la Haute Sollicitude Royale et l’intérêt particulier du Souverain ».

Dans son intervention, le DG de la Société de Développement Local d’Essaouira, Abderrahim El Bartie, a mis en relief l’importance et la grande symbolique de cet événement pour l’ensemble des Marocains. 

Cette initiative inédite de célébrer le nouvel an amazigh destinée à rendre hommage à l’identité marocaine authentique unie et plurielle et combien même ancrée dans l’histoire, et de focaliser aussi sur les grandes réalisations accomplies à l’échelle provinciale dans divers secteurs.

L’organisation de cette cérémonie sera hissée en rendez- vous annuel au cours duquel, sera présenté le programme annuel d’animation culturelle et sportive aussi bien à Essaouira comme dans toute la province.

Ce programme se décline en 16 grandes manifestations dont neuf concernent la musique, deux événements sportifs, un événement dédié au théâtre, deux manifestations cinématographiques, et un événement consacré aux arts plastiques.

Prenant la parole à son tour, le délégué provincial du fourme à Essaouira, Younès Dbibirha, a mis en avant l’évolution remarquable des principaux indicateurs de l’activité touristique au niveau de la province d’Essaouira en 2023.

Il ressort de son exposé que le nombre de nuitées a enregistré un record en 2023, en dépassant le seuil des 660.000 nuitées, avec une hausse de 38%.

Au titre de la même année, le taux d’occupation dans les établissements d’hébergement touristiques (EHT) de la province a été de 42%, soit + 7 points, alors que la durée moyenne de séjours a atteint 2,38 nuits. 

S’agissant des principaux marchés émetteurs de touristes à destination d’Essaouira, la France figure en tête avec 162.656 nuitées, suivie du marché local avec 161.064 nuitées, du Royzume- Uni (46.640 nuitées), l’Allemagne (41.590 nuitées), les États Unis d’Amérique avec 29.457 nuitées, la Belgique (24.714 nuitées) et l’Espagne, avec 23.564 nuitées.  

À fin novembre 2023, le nombre d’EHT classés est passé à 455 unités, avec une capacité litière de 10.938 lits, contre 2.720 lits en 2009, soit une évolution de 66%.

L’année 2023 a été aussi celle de la poursuite de la campagne de régularisation de la situation des EHT non classés. 

Pour ce qui est du trafic aérien, il a enregistré plus de 1.294 vols à fin 2023, contre 1.091 vols en 2019. 

Quant au nombre de passagers ayant transité par l’aéroport international Essaouira Mogador, il s’est chiffré à 179.910 en 2023 contre seulement 117.455 voyageurs en 2019.

La cérémonie du dimanche 14 janvier a été ponctuée par un grand hommage rendu à plusieurs acteurs au niveau de la province en signe de reconnaissance de leurs actions et leur association effective aux multiples efforts de développement entrepris dans divers domaines.

Read Previous

L’Observatoire du Tourisme se perd-il dans ses statistiques ?

Read Next

Casablanca destination incontournable en 2024 pour TripAdvisor

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *