4 mars 2024

Casamémoire désigne son nouveau Bureau Exécutif

Lors de l’assemblée générale ordinaire de Casamémoire, un nouveau bureau a été élu pour un mandat de deux ans. Le nouveau Bureau Exécutif se compose de personnalités casablancaises engagées de longue date dans la préservation patrimoniale. À sa tête, Karim Rouissi, architecte émérite, prend le rôle de président. Yacine Benzriouil, consultant, occupe le poste de vice-président, tandis qu’Ali Berrada, ingénieur chevronné, assume la trésorerie. Mahja Nait Barka, consultante, est la secrétaire générale, et Aymen Bellab, auto-entrepreneur et étudiant universitaire, joue le rôle de vice-secrétaire général. Les assesseures comprennent Rabéa Ridaoui, ancienne présidente et formatrice pédagogique, ainsi que Houda Manjra et Khadija Rabeh, toutes deux architectes.

Le mandat à venir promet des projets ambitieux, dont la reconnaissance de l’utilité publique, le plaidoyer pour l’inscription de Casablanca au patrimoine mondial de l’UNESCO en partenariat avec les autorités publiques, la digitalisation avec le lancement de l’Université Numérique du Patrimoine et de l’application mobile de l’association, ainsi que l’organisation des Nocturnes et Journées du Patrimoine.

En reconnaissance du travail exceptionnel du Bureau sortant, dirigé par Madame Rabéa Ridaoui, le nouveau Bureau exprime ses plus sincères remerciements. Ce dernier a su redynamiser l’association après la crise de la Covid-19 et a laissé un héritage précieux, notamment des projets significatifs de digitalisation. Fondée en 1995 à la suite de la démolition de la villa Mokri de l’architecte Marius Boyer, Casamémoire continue de rassembler des membres autour de valeurs communes, axées sur la préservation de la spécificité de Casablanca, la valorisation du patrimoine architectural, du tourisme culturel et de la mémoire collective. L’association vise à sensibiliser l’opinion publique et à participer activement à la sauvegarde du patrimoine architectural, tout en collaborant avec des organismes nationaux et internationaux pour des travaux de recherche approfondis. En somme, Casamémoire demeure un pilier essentiel dans la préservation et la promotion du riche patrimoine du XXe siècle au Maroc.

Read Previous

Le Ritz-Carlton Marrakech coûterait 2.189.099.440,00 DH

Read Next

Social: LC Waikiki prévoit la distribution de 50.000 dons

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *