24 février 2024

Le CRT Casablanca-Settat tient son 1er CA de l’année dans la confiance

Le CRT Casablanca-Settat entame 2024 dans la synergie public-privé et le pragmatisme réaliste dans ses ambitions de développement collaboratif du tourisme dans la région. En tenant son 1er Conseil d’Administration de l’année, hier mercredi 31 janvier au Movenpick Casablanca, il a du réunir autour de la même table les principaux opérateurs publics intervenant dans le secteur, en plus de ses membres et de Mme la Déléguée Régionale du Tourisme, les représentants de l’Onmt ainsi que les différents institutionnels de la région…

L’ordre du jour du CA CRTCS du 31 janvier comprenait la présentation du bilan d’activité de 2023 ainsi que l’état d’avancement du plan d’action 2024. Le renouvellement de la confiance dans le Bureau Exécutif, dirigé par M. Othman Cherif Alami, et les membres du Conseil d’Administration a été mise en exergue, grâce à l’instauration d’un relationnel transparent avec l’autorité et les institutions publiques, d’ailleurs convaincus de la dynamique sans précédent constatée dans les structures et l’œuvre du CRTCS.

Justement, le président, intervenant en premier, a renouvelé l’engagement continu du Conseil dans la réussite collective des projets d’infrastructure majeurs, tels que le Palais des Congrès à l’horizon 2030, de même que le Centre de Conférences de l’Ofec d’ici 2025, l’ouverture du quai de croisières et du Grand Théâtre, ainsi que le soutien public au déploiement de la Feuille de Route Régionale du tourisme.

Pour sa part, le Mohammed Cherkaoui, Directeur des Affaires Economiques et de la Promotion des Investissements à la Wilaya de la région de Casablanca-Settat a souligné la nécessité de rétablir des événements majeurs dans l’agenda de la métropole, comme le Salon du Livre, de corriger la perception de Casablanca en tant que destination sécurisée et attirante, et d’adopter une carte touristique plus élaborée et qui soit à la hauteur de la destination, en plein métamorphose urbaine et environnementale. Il a également appelé à une sensibilisation accrue des professionnels aux défis liés à la crise de l’eau.

Comme il l’a sans cesse clamé haut et fort, le Président de la CNT Hamid Bentahar a, quant à lui,  souligné l’importance du CRTCS en tant que plateforme régionale modèle dans le tissu économique touristique, marqué par une implication effective du public et de l’autorité dans la réussite des chantiers touristiques. Il a même suggéré au Conseil de s’approprier la Feuille de Route Nationale du Tourisme, en la complétant grâce aux contributions de toutes les parties prenantes régionales, pour construire une Feuille de Route Régionale solide.

Le consensus s’est dégagé sur la construction d’un agenda culturel riche pour faire de Casablanca non seulement une ville d’affaires, mais aussi une destination culturelle attractive les week-ends. De plus, un accord a été atteint pour miser sur l’innovation et l’imagination dans l’élaboration de packages touristiques, explorant des niches telles que le tourisme interne et le tourisme médical.

Read Previous

Leadership féminin au Mazagan Beach & Golf Resort

Read Next

La chaîne hôtelière Senator & Resorts s’installe à Dakhla

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *