19 juin 2024

Femmes créatives à l’honneur au Conrad Rabat Arzana

À l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Conrad Rabat Arzana met en lumière, du 8 au 10 mars, les talents féminins dans le monde de l’art et de l’artisanat, en accueillant une série d’événements, dont une table ronde inaugurale, une boutique éphémère par The Anou, et des ateliers de tissage, visant à célébrer et promouvoir l’expertise des artistes et artisanes invitées.

Dans un contexte où les femmes artistes gagnent en reconnaissance, l’initiative du Conrad Rabat Arzana souligne la situation préoccupante des femmes artisanes, représentant 60 % de la main-d’œuvre artisanale. Ces femmes font face à des défis persistants tels que l’accès restreint à l’éducation et une visibilité insuffisante. L’hôtel s’engage à non seulement célébrer ces talents, mais également à offrir une scène prestigieuse aux artisanes méritantes, soulignant son engagement envers la promotion de l’égalité et de l’excellence.

La célébration débutera le 8 mars avec une table ronde réunissant des personnalités engagées telles que Rachida Ousbigh, Safaa Erruas, Bahija Sajid, et Hakima Lebbar, modérée par Chama Tahiri. Cette table ronde explorera la réalité des femmes dans les métiers d’art et examinera l’évolution contemporaine de l’art se rapprochant de l’artisanat.

Tout au long du weekend, The Anou, une coopérative marocaine unique, sera mise à l’honneur, représentant une alternative valorisante pour les artisanes. Avec leur pop-up et des ateliers de tissage, cette collaboration permettra de mettre en avant le savoir-faire ancestral des artisanes et de lutter contre l’exploitation, illustrant l’engagement du Conrad Rabat Arzana envers cette cause. Le samedi et le dimanche, un workshop animé par The Anou offrira aux participants la possibilité de créer leur propre œuvre, tandis qu’un pop-up store gratuit présentera une variété de créations. Les convives non-résidents sont chaleureusement invités à rejoindre les petits déjeuners et déjeuners dans les restaurants de l’établissement, une partie des revenus étant généreusement reversée à l’association The Anou.

Read Previous

Ramadan au Mazagan

Read Next

La RAM met en service avec Visa des cartes bancaires co-brandées

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *