30 mai 2024

OT: Comment rééquilibrer les chiffres et tendances dans la fiabilité ?

Certainement, le Maroc continue de maintenir sa position en tant que destination touristique de choix, attirant des visiteurs du monde entier avec son mélange unique de culture, de paysages époustouflants et d’hospitalité chaleureuse. 

Cette préférence est croissante et se ressent positivement sur plusieurs destinations marocaines d’accueil. D’après l’Observatoire du Tourisme qui vient d’en publier le classement pour les mois de janvier et février 2024, basé sur le nombre de nuitées, ledit classement offre un aperçu intéressant des préférences des voyageurs ainsi que des tendances émergentes dans l’industrie touristique du pays.

Effort certes louable qui prend appui à son tour sur les statistiques délivrées par les délégations régionales du tourisme sous tutelle du ministère du Tourisme, statistiques qui demeurent néanmoins discutables vu qu’elles ne prennent jusqu’ici pas compte des nuitées réalisées dans l’hébergement alternatif comme rbnb, par exemple, et autres. Cette échappée repose, du coup, la problématique de la visibilité nécessaire aux professionnels et chercheurs pour anticiper sur les tendances et projections futures en toute fiabilité. Peut-être que mise en place d’Observatoires Régionaux du Tourisme avec plus de moyens et d’effectifs serait la solution, pourquoi pas ?

Venons-en au classement de l’OT…

Marrakech : Avec 1 405 404 nuitées enregistrées au cours de cette période, Marrakech maintient fermement sa position en tête de liste. Une augmentation significative de 12% par rapport à l’année précédente témoigne de la popularité continue de cette ville impériale.

Agadir : Agadir se classe deuxième avec 862 837 nuitées, enregistrant une augmentation impressionnante de 16% par rapport à l’année précédente. Cette station balnéaire attire les visiteurs avec ses plages de sable doré et son climat clément.

Casablanca : La métropole économique du Maroc, Casablanca, occupe la troisième place avec 292 885 nuitées, affichant une croissance modérée de 4% par rapport à l’année précédente.

Tanger : Tanger, célèbre pour son emplacement stratégique sur le détroit de Gibraltar, enregistre 175 235 nuitées, mais connaît une légère baisse de 10% par rapport à l’année précédente. Cette diminution pourrait être attribuée à divers facteurs, y compris la concurrence accrue des autres destinations.

Rabat : La capitale administrative du Maroc, Rabat, enregistre 132 042 nuitées, avec une croissance de 6% par rapport à l’année précédente, démontrant son attrait en tant que destination touristique diversifiée.

Fez: Fez, célèbre pour sa médina historique, enregistre 116 223 nuitées, mais connaît une baisse de 12% par rapport à l’année précédente. Cette diminution pourrait nécessiter une attention particulière pour revitaliser l’attrait touristique de la ville.

Essaouira : La charmante ville portuaire d’Essaouira voit une augmentation notable de 20% avec 86 000 nuitées, démontrant un intérêt croissant pour ses plages pittoresques et son ambiance bohème.

Al Haouz : Al Haouz enregistre 83 558 nuitées, affichant une croissance modeste de 1% par rapport à l’année précédente. Cette région montagneuse continue d’attirer les amateurs de plein air avec ses paysages spectaculaires et ses activités de loisirs.

Oued Ed-Dahab (Dakhla) : L’oasis en plein désert de Dakhla enregistre une croissance remarquable de 49% avec 40 821 nuitées. Cette augmentation significative pourrait être attribuée à des initiatives de promotion touristique efficaces ainsi qu’à l’attrait naturel unique de la région.

Ouarzazate : Ouarzazate, souvent surnommée la « porte du désert », enregistre 33 202 nuitées, mais connaît une baisse notable de 28% par rapport à l’année précédente. Cette diminution souligne la nécessité d’explorer de nouvelles stratégies pour stimuler le tourisme dans cette région.

Globalement, le Maroc a enregistré un total de 3 641 968 nuitées pour janvier et février 2024, affichant une croissance encourageante de 7% par rapport à l’année précédente. Cette tendance positive témoigne de l’attrait continu du Maroc en tant que destination touristique dynamique et diversifiée.

Plus globalement, le classement fait par l’OT des destinations touristiques au Maroc pour les mois de janvier et février 2024 offre un aperçu ascendant de la dynamique de l’industrie touristique du pays. Alors que certaines destinations maintiennent leur popularité, d’autres font face à des défis qui nécessitent une attention particulière, comme Ouarzazate par exemple. 

Autrement, quelle lecture peut-on faire de ce classement? Tout d’abord, on remarque que certaines destinations, comme Tanger et Ouarzazate, font face à des baisses de nuitées par rapport à l’année précédente. Cela nécessite une analyse plutôt approfondie pour comprendre les causes de ces diminutions et proposer des solutions adaptées. Comme le handicap de la mobilité ou celui de la promotion marchés, par exemple.

On constate aussi que le classement manque de contextualisation. En effet, bien que ce dernier offre des données sur les augmentations et diminutions de nuitées, il pourrait bénéficier de plus d’informations sur les facteurs endogènes qui influencent ces chiffres, tels que les politiques gouvernementales et régionales, les tendances du marché, ou les conditions locales.

De ce fait, la plupart des professionnels recommandent d’établir des observatoires régionaux du tourisme avec plus de moyens et d’effectifs, mais il reste toutefois compliqué d’envisager comment cela pourrait être mis en œuvre ou les bénéfices spécifiques que cela apporterait.

Il est certainement incontestable que le classement de l’Observatoire du Tourisme est appréciable, cependant il pourrait être renforcé par une analyse plus approfondie des facteurs influençant les tendances et par des recommandations plus détaillées sur les mesures à prendre pour stimuler les régions en déclin citées.

Read Previous

Atlas Voyages participe à Miami au Seatrade Cruise Global 2024

Read Next

Accor s’émancipe au Sahara marocain dans la durabilité 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *