19 juin 2024

Comment la RAM et la CDG comptent stimuler l’innovation dans la TravelTech marocaine ?

D’après un communiqué de presse publié par la RAM, cette dernière et l la CDG ont récemment signé un partenariat stratégique visant à soutenir l’innovation dans le secteur de la TravelTech au Maroc. Cette alliance, une première dans le pays, a été scellée en marge de Gitex Africa Morocco à Marrakech et s’inscrit dans la perspective de l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal.

Ce partenariat poursuit deux objectifs majeurs :

-Soutenir les startups marocaines prometteuses opérant dans le domaine de la TravelTech, qu’elles soient basées au Maroc ou fondées par des Marocains à l’étranger.

-Promouvoir le développement de la TravelTech marocaine en renforçant les programmes d’accompagnement et d’innovation des différentes parties prenantes.

Pour atteindre ces objectifs, Royal Air Maroc, le Groupe CDG et l’Université Internationale de Rabat (UIR) mettront en commun leurs expertises et leurs ressources. Les startups bénéficieront ainsi de l’expertise métier des trois groupes, notamment en termes d’accompagnement et de l’expertise des professionnels de Royal Air Maroc à travers son programme RAM Digital Open Innovation.

De plus, le partenariat mobilisera les lauréats de l’initiative « JobInTech », les chercheurs et les étudiants en ingénierie de l’UIR pour contribuer à la conception et au développement de solutions innovantes pour le secteur de la TravelTech. Les projets sélectionnés bénéficieront également d’un financement visant à faire émerger des startups d’envergure mondiale en lien avec le Maroc et l’Afrique, à travers le programme 212Founders de CDG Invest.

Ce partenariat marque une étape importante dans le développement de l’innovation dans le secteur de la TravelTech au Maroc. En réunissant les expertises et les ressources de Royal Air Maroc, du Groupe CDG et de l’UIR, le programme permettra de soutenir les startups marocaines prometteuses et contribuera à la création d’un écosystème TravelTech dynamique et compétitif.

Comment ? Il ne faut surtout pas oublier que les startups marocaines de TravelTech sont confrontées à plusieurs défis, notamment l’accès au financement, souvent considéré comme un défi majeur pour les start-ups marocaines, le manque d’expertise et de compétences spécifiques est un autre défi fréquent, la concurrence accrue, un environnement réglementaire complexe, les contraintes d’inscription réelle dans le registre de l’innovation, etc. Autant de défis qui peuvent être surmontés en adoptant des stratégies adaptées et en restant agile, en recherchant des opportunités de croissance et en s’adaptant aux exigences changeantes du marché.

Read Previous

Le Maroc à l’ITB China 2024, mais après ?

Read Next

La Travel Careers Celebration Week met l’attractivité du Maroc sous les projecteurs 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *