19 juin 2024

Coup de pouce à la préservation des métiers traditionnels marocains

Le Maroc, riche de son patrimoine culturel ancestral, met en œuvre des actions concrètes pour préserver et valoriser ses savoir-faire artisanaux. Deux métiers emblématiques, la fabrication des fusils traditionnels et la sellerie, font l’objet d’une attention particulière, car ils constituent non seulement un élément essentiel de l’identité marocaine, mais aussi la base de l’art équestre « Fantasia », inscrit au patrimoine culturel immatériel mondial de l’UNESCO.

Dans le cadre de la préparation des unités de production pour bénéficier du droit d’usage de la marque collective de certification, un cycle de formation continue a été organisé au profit de 66 artisans au niveau national : 36 artisans de fusils traditionnels et 30 artisans de sellerie. Cette initiative, menée conjointement par le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire et la Fondation Mohammed VI pour la solidarité, vise à renforcer les compétences des artisans et à les sensibiliser à l’importance du maintien de la qualité des produits conformément aux exigences du système d’utilisation de la marque collective de certification.

La certification et la labélisation de ces deux métiers revêtent une importance cruciale pour la valorisation et la préservation de ces produits en tant que patrimoine culturel marocain. En garantissant la traçabilité des produits et en les conformant aux normes techniques, sociales et environnementales, cette démarche permet de pérenniser ces savoir-faire ancestraux et de les transmettre aux générations futures.

Les Marocains manifestent leur attachement à leurs rituels et coutumes à travers l’art équestre « Fantasia », qui met en scène la maîtrise des cavaliers et l’utilisation des fusils et selles traditionnels. Ces moussems, qui rassemblent les communautés autour de cet art ancestral, sont l’occasion de perpétuer la mémoire collective et de renforcer le sentiment d’appartenance à une culture riche et diversifiée.

La préservation des métiers traditionnels marocains est un enjeu à la fois culturel et économique. Les actions menées par les autorités marocaines, telles que la formation continue des artisans et la certification des produits, témoignent de l’engagement du pays à valoriser son patrimoine et à le transmettre aux générations futures. Cette démarche contribue également à la promotion du tourisme culturel et à la création d’emplois dans le secteur de l’artisanat, renforçant ainsi la cohésion sociale et le développement économique du pays.

Read Previous

Les Marocains exonérés de visa pour la Thaïlande à partir du 1er juin

Read Next

Le Maroc à l’ITB China 2024, mais après ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *