19 juin 2024

Les défis de reprise de la ligne aérienne Casablanca-Sao Paulo

Royal Air Maroc a récemment annoncé la reprise de sa ligne aérienne directe entre Casablanca et Sao Paulo, répondant ainsi à une demande particulièrement dans le segment voyages d’affaires, en partie celle du tourisme et des diasporas africaines. Certes, cette initiative marque un retour attendu de la compagnie sur le continent de l’Amérique Latine, offrant une multitude d’avantages évidents tout en soulevant quelques défis contraignants.

La compagnie aérienne prévoit d’opérer cette route avec des Boeing 787 Dreamliner, des avions de nouvelle génération réputés pour offrir un niveau de confort et de sûreté inégalé. Cette technologie de pointe assure également une réduction significative de l’empreinte carbone, répondant ainsi aux préoccupations croissantes en matière de durabilité environnementale. Tout cela est bon!

La relance de cette ligne entre les deux capitales économiques et financières promet, officiellement, de renforcer les liens économiques et diplomatiques entre le Maroc et le Brésil, deux partenaires historiques. Elle facilitera également les déplacements des hommes d’affaires et des touristes des deux continents, favorisant ainsi les échanges commerciaux et culturels.

Aussi, l’un des avantages anticipés réside dans la possibilité pour les touristes européens de planifier des voyages combinés en Afrique et en Amérique Latine via le hub aéroport Med V, offrant ainsi une expérience de voyage dépaysant.

Cependant, des défis sous-jacents apparaissent. Les fréquences limitées de trois vols par semaine pourraient handicaper la flexibilité des voyageurs. De plus, les horaires de vol peuvent ne pas convenir à tous les passagers, ce qui pourrait affecter la demande sur la route. On ne peut pas nier ce risque.

Or, pour maximiser le potentiel de cette route, il serait plus rentable pour la compagnie d’être véritablement à l’écoute de la demande des passagers et d’ajuster en conséquence les fréquences, les horaires de vol et, bien entendu, le prix des billets face à la concurrence…

Read Previous

La liaison aérienne directe entre Casablanca et Pékin serait opérationnelle en 2025

Read Next

Le CRT Marrakech-Safi tient son AGO 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *