16 juin 2024

Lebbar ridiculisé… Fallait-il en arriver là ?

Triste image émouvante qui fait vraiment de la peine : Aziz Lebbar, regard hagard et esprit lointain, amertume dans l’âme, relégué à s’asseoir comme un rien sur le perron devant la porte d’un hôtel 5 étoiles de Fez auquel il a été interdit l’accès au moment où, paradoxalement plusieurs intervenants publics et privés, dont de simples fonctionnaires, se réunissaient dans le cadre d’une réunion sur les investissements. Or, ironie du sort, il se trouve que Lebbar est président de la Commission des Investissements de la région Fez-Meknès, en plus de sa casquette de député, Président du CRT Fez et le plus grand investisseur touristique de la ville avec 5 unités. Est-ce admissible pour un député? Pour un vice-maire? Pour le président d’un conseil régional du tourisme ? Allons donc !

L’incident hors norme stéréotypé par une vidéo où Lebbar était dans tous ses états car humilié à outrance, aura fait le tour des réseaux sociaux et suscité beaucoup d’indignation auprès de la communauté professionnelle. Proches de la complainte du blessé que de la colère d’un trublion, ses déclarations et sa gestuelle étaient très poignantes en vérité, eu égard au traitement de bas échelle auquel il a été soumis tel qu’un indésirable, une persona non grata interdit d’entrer dans un lieu public de surcroît, comme s’il s’agissait de l’ennemi public numéro un de Fez, pourtant destination qu’il n’a cessé de défendre au Parlement et ailleurs et dans laquelle il a concentré le plus gros volume de ses investissements hôteliers et non pas ailleurs dans des destinations plébiscitées par les touristes. Et ce, malgré les freins de toutes sortes qui bloquent le développement touristique à Fez.

Est-ce ainsi qu’on traite un investisseur de sa trempe ? Comment prétendre attirer les investisseurs si, derrière, on leur coupe l’herbe sous les pieds ? Lebbar n’avait-il réellement pas le droit de siéger auprès des autres invités pour débattre des investissements à Fez, à l’instar des autres ? Quelles sont les véritables causes de sa mise hors circuit ? Craintes de ce qu’il allait dire peut-être ? Est-ce de cette façon que Fez fait honneur à ses fils investisseurs ? Quel message aura-t-on alors transmis aux autres candidats à l’investissement? Bienvenue ou circulez rien ne va plus?

En tout cas, cet épisode est sujet à toutes les interprétations et pas des bonnes. Encore que la pilule passe mal chez les professionnels qui ont éprouvé de la peine sincère de voir leur collègue malmené, ridiculisé, abaissé, meurtri et hors de lui…

Au-delà de toute autre considération politicienne ou belliqueuse, l’incident n’avait pas lieu d’être et aurait été évité. C’est toute une image d’une destination millénaire en construction continue qui prend un sacré coup

Read Previous

Réactivation de la SAEMOG

Read Next

Karine Peyras, nouvelle DG du Hilton Garden Inn Casablanca

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *