4 mars 2024

235 millions de touristes ont voyagé à l’étranger durant le 1er trimestre

Le tourisme international est en bonne voie de revenir aux niveaux d’avant la pandémie, avec deux fois plus de personnes voyageant au cours du premier trimestre de 2023 qu’à la même période de 2022.

Nouvelles données de l’OMT : ce que nous avons appris

Le deuxième Baromètre OMT du tourisme mondial de l’année montre que la reprise rapide du secteur s’est poursuivie en 2023. Il montre que :

-Dans l’ensemble, les arrivées internationales ont atteint 80 % des niveaux d’avant la pandémie au premier trimestre de 2023

-On estime que 235 millions de touristes ont voyagé à l’étranger au cours des trois premiers mois, soit plus du double de la même période de 2022.

-Le tourisme a continué de montrer sa résilience. Les données révisées pour 2022 montrent que plus de 960 millions de touristes ont voyagé à l’étranger l’année dernière, ce qui signifie que les deux tiers (66 %) des chiffres d’avant la pandémie ont été récupérés.

Reprise par Région au T1 2023 :

-Le Moyen-Orient a enregistré la meilleure performance en tant que seule région dépassant les arrivées de 2019 (+ 15 %) et la première à récupérer les chiffres d’avant la pandémie au cours d’un trimestre complet.

L’Europe a atteint 90 % des niveaux d’avant la pandémie, tirée par une forte demande intra-régionale.

L’Afrique a atteint 88 % et les Amériques environ 85 % des niveaux de 2019

L’Asie et le Pacifique ont accéléré leur reprise avec 54 % des niveaux d’avant la pandémie, mais cette tendance à la hausse devrait s’accélérer maintenant que la plupart des destinations, en particulier la Chine , ont rouvert.

Les données de l’OMT analysent également la reprise par sous-région et par destination : l’Europe du Sud de la Méditerranée et l’Afrique du Nord ont également retrouvé leurs niveaux d’avant la pandémie au premier trimestre 2023, tandis que l’Europe de l’Ouest, l’Europe du Nord, l’Amérique centrale et les Caraïbes ont toutes failli atteindre ces niveaux.

Ce que cela veut dire:

Le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, a déclaré : « Le début de l’année a montré une fois de plus la capacité unique du tourisme à rebondir. Dans de nombreux endroits, nous sommes proches ou même au-dessus des niveaux d’arrivées d’avant la pandémie. Cependant, nous devons rester attentifs aux défis allant de l’insécurité géopolitique, des pénuries de personnel et de l’impact potentiel de la crise du coût de la vie sur le tourisme, et nous devons veiller à ce que le retour du tourisme assume ses responsabilités en tant que solution à l’urgence climatique et en tant que moteur d’un développement inclusif.

Les recettes du tourisme international ont recommencé à atteindre la barre des 1 000 milliards de dollars en 2022, en croissance de 50 % en termes réels par rapport à 2021, tirées par l’important rebond des voyages internationaux. Les dépenses des visiteurs internationaux ont atteint 64 % des niveaux d’avant la pandémie (-36 % par rapport à 2019, mesurés en termes réels). Par régions, l’Europe a enregistré les meilleurs résultats en 2022 avec près de 550 milliards de dollars de recettes touristiques (520 milliards d’euros), soit 87 % des niveaux d’avant la pandémie. L’Afrique a récupéré 75 % de ses recettes d’avant la pandémie, le Moyen-Orient 70 % et les Amériques 68 %. En raison des fermetures prolongées des frontières, les destinations asiatiques ont gagné environ 28 %.

Perspectives d’avenir : qu’y a-t-il en magasin ?

Les résultats du premier trimestre 2023 sont conformes aux scénarios prospectifs de l’OMT pour l’année qui prévoient que les arrivées internationales retrouveront 80 % à 95 % des niveaux d’avant la pandémie. Le groupe d’experts de l’OMT a exprimé sa confiance dans une forte saison de pointe (mai-août) dans l’hémisphère Nord, comme en témoigne le dernier indice de confiance de l’OMT, qui indique que les performances pour la période sont en passe d’être encore meilleures qu’en 2022. Cependant, la reprise du tourisme est également confrontée à certains défis . Selon le Groupe d’experts de l’OMT, la situation économique reste le principal facteur pesant sur la reprise effective du tourisme international en 2023, la forte inflation et la hausse des prix du pétrole se traduisant par une augmentation des coûts de transport et d’hébergement. En conséquence, les touristes devraient de plus en plus rechercher un bon rapport qualité-prix et voyager plus près de chez eux. L’incertitude découlant de l’agression russe contre l’Ukraine et d’autres tensions géopolitiques croissantes continue également de représenter des risques à la baisse.

(Source: OMT)

Read Previous

Clôture en apothéose du Festival de course des chevaux Pur Sang Arabe

Read Next

A propos des statistiques de l’OT

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *