23 avril 2024

1ère édition du Congrès International des Oasis et du Palmier Dattier à Ouarzazate

Ouarzazate vit pleinement sa niche de tourisme gastronomique, produit d’appel qui a sa propre clientèle et peut constituer un segment à capitaliser s’il est suffisamment médiatisé, promu et soutenu. Heureusement qu’il y a des initiatives qui aspirent à cet objectif, comme la tenue, le 29 et 30 mai au palais des congrès de Ouarzazate, de la 1èreédition du Congrès International des Oasis et du Palmier Dattier à Ouarzazate, placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et organisée par le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et des partenaires.

Réunissant des chercheurs, des experts nationaux et internationaux, des décideurs et des représentants gouvernementaux, des professionnels du secteur et des organisations internationales, le congrès, placé sous le thème : « Ensemble pour la durabilité et la résilience de l’écosystème oasien », a pour objectif d’échanger les connaissances et les expériences, discuter les défis et les opportunités liés au développement des espaces oasiens et proposer des solutions innovantes pour assurer la préservation et le développement durable de ces écosystèmes.

Les oasis traditionnelles sont des joyaux caractérisés par leurs palmeraies et leur biodiversité végétale et animale exceptionnelle. En plus du palmier dattier, ces oasis abritent une grande variété d’espèces arboricoles, céréalières, maraîchères, fourragères et médicinales.

Cependant, malgré ces atouts indéniables, les oasis du monde entier font face à des défis considérables.En effet, l’écosystème fragile des oasis est confronté à de nombreux facteurs déstabilisants, tels que l’exploitation excessive des ressources naturelles, les sécheresses récurrentes, l’expansion urbaine sur les terres cultivées, les effets du changement climatique, l’érosion génétique et la désertification. Le palmier dattier, bien qu’adapté aux conditions oasiennes, est également confronté à de multiples défis tels que les maladies cryptogamiques, les ravageurs et la salinisation des sols.

Le Congrès international des oasis et du palmier dattier se veut un espace de réflexion approfondie, multi-institutionnelle et multisectorielle pour proposer des options de gestion intégrées et durables des espaces oasiens. Il s’agit de :

-Faire le bilan des connaissances acquises en matière de développement des espaces oasiens et analyser les atouts et les contraintes du système oasien, ainsi que les mécanismes de soutien au développement durable.

-Échanger sur les opportunités et les potentialités de développement agricole intégré, en mettant l’accent sur la filière du palmier dattier et les défis associés.

-Faciliter l’échange d’informations et d’expériences entre les participants pour promouvoir les partenariats et la coopération scientifique en vue de développer des modèles de gestion technico-économique durable des systèmes oasiens.

-Promouvoir les approches appropriées pour la préservation et la durabilité des écosystèmes oasiens.

-Élaborer une vision commune pour la gestion durable de l’agro-écosystème oasien.

La 1ère édition du CIO comprend un programme riche avec un large éventail d’activités. Au programme, des conférences et des ateliers scientifiques animés par des experts nationaux et internationaux,des visites terrain et la remise de prix aux meilleurs travaux de recherche. Parmi les sujets traités, l’état des lieux des oasis à l’échelle nationale et internationale, la gestion de l’eau et des sols, la préservation de la biodiversité, la valorisation et la socio-économie, l’intégration de la dimension environnementale et genre ainsi que la gouvernance et le développement territorial. Le palmier dattier sera à l’honneur compte tenu  de son rôle en tant que pilier de l’économie oasienne.

Read Previous

Dîner Exclusif Gastronomy Nights au Fairmont Taghazout Bay 

Read Next

Taghazout Bay s’associe au bodyboardeur Brahim Iddouch

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *