25 juin 2024

M. Semlali rempile pour un second mandat à la tête de la FNAAVM

Les associations régionales des voyagistes composant la FNAAVM ont été, cette après-midi du 10 juin, au rendez-vous de leur assemblée générale élective au Palm Plaza Marrakech qui, à l’occasion, leur a ouvert gracieusement sa salle de conférences. Sur les 34 membres du Conseil d’Administration, 33 ont marqué leur présence (dont 3 procurations seulement et 30 présences effectives). Quorum largement atteint pour ne pas dire un record du genre dans l’histoire de la fédération.

A l’issue des travaux, Mohammed Semlali est élu et rempile ainsi pour un second mandat de président de la FNAAVM avec 29 voix pour, 3 contre et une seule abstention.

Etat des lieux. C’était de visu dans une ambiance plutôt fair-play que l’assemblée générale eut lieu, en présence notamment de M. Mohssine, Délégué Régional du Tourisme de Marrakech-Safi et du Président de la FNIH et vice-président de la CNT Lahcen Zelmat. Un conclave réellement serein n’ayant pas dépassé les 2 heures et quelques de durée en lecture des rapports financier et moral, de démission du Bureau sortant et en vote de la liste du nouveau Bureau composée de 9 membres dont le Président reconduit Mohammed SemlaliSoussi, liste validée approuvée lors du Conseil d’Administration tenu le 23 mai dernier à Rabat, sachant que les 9 dossiers de candidature avaient respecté les délais de dépôt:

-Khalid Benazzouz.

-Mounir Aberkane.

-Hamid Bensahtout.

-Youness El Bzioui.

-Abdelali El Brahmi.

-Mohamed Ajdani.

-Mohamed El Hitmi.

-Othmane Ibn Ghazala.

De la sorte, la Fédération boucle tous les sentiers courus par l’agence de voyage avec, toutefois, une nouveauté de taille : la commission Mice, segment jusqu’ici perdu quelque pat, en termes de structure, dans les activités sectorielles de la FNAAVM. Ce qui implique normalement une volonté de révolutionner son action à travers une mise en marche et encadrement de l’activité Mice, segment dorénavant très privilégié dans la stratégie touristique de l’Etat. Sans oublier celle du Tourisme Intérieur et Émetteur, tout aussi capitale dans la vente touristique pour la consommation touristique locale et à l’export.

Autrement, le nouvel élan mis désormais à l’œuvre par la FNAAVM, déterminé par le regain de confiance en la destination Maroc et la reconnaissance gouvernementale, enfin, du tourisme comme secteur économique stratégique

Déjà à l’ouverture de la séance, Le Délégué Régional du Tourisme MS au même titre que le Président de la FNIH avaient salué l’élan unioniste sans précédent de l’AGE et l’ambiance tranquille ayant prévalu. Tous les deux ont, en effet, reconnu que la fédération est en passe de connaître plus de dynamisme grâce au renouveau qu’elle connaît.

Après son investiture, le Président a lancé un appel insistant sur le « respect inconditionnel de l’institution qui nous représente et au sens de responsabilité qui doit nous animer tous, surtout après une période difficile que notre métier a traversé. L’heure est au sérieux, à la maturité de nos actes, à la sincérité de nos rapports et à la solidarité de nos rangs pour faire face aux multiples défis qu’il nous incombe de relever pour la reconstruction d’une Fédération forte, représentative de notre secteur; une Fédération en initiatives et propositions pour que le secteur soit en capacité de s’auto-assainir et retrouver la place qui lui échoit dans la chaîne de valeur du secteur touristique de notre pays », avait-il déclaré.

Et d’ajouter que la Fédération a mis à profit la période post Covid pour permettre « à notre institution de retrouver son rôle et toute sa place au sein des instances publiques en charge du secteur touristique (Ministère, ONMT, etc..) mais aussi au sein des multiples instances représentatives des différents pans professionnels, la C.N.T notamment.

Dans le même ordre d’idées, il est utile de rappeler que la FNAAVM a pu développer des coopérations fructueuses avec certaines Fédérations métiers, telles que la FNIH, l’ISITT, l’ANAPEC, le GIAC Toutefois, M. Semlali a été catégorique devant les agissements inconséquents et nuisibles au bon fonctionnement de la fédération tendant à la division des membres : « C’est ce qui nous oblige à nous interdire dorénavant de ne tolérer aucun acte ou attitude susceptibles de faire obstacle à cette dynamique salutaire qu’on doit conforter et renforcer dans la durée ».

Read Previous

Belle expérience in au Kenzi Sidi Maarouf

Read Next

Workshop à Agadir sur la commercialisation touristique chez la les PME et TPE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *