23 avril 2024

Le Sahara marocain en développement touristique non stop!

Le Maroc célèbre avec fierté le 48ème anniversaire de la Marche Verte, un événement historique qui a permis de consolider l’intégrité territoriale du pays. Alors que les célébrations se déroulent dans tout le royaume, le développement touristique dans la région du Sahara marocain occupe une place de choix, ouvrant de nouvelles perspectives pour les voyageurs intrépides à la recherche d’aventure et d’authenticité.

Alors que nous célébrons cet heureux événement et les réalisations du Maroc dans le développement du Sahara marocain, il est indéniable que la région est destinée à devenir l’une des destinations touristiques les plus convoitées au monde, offrant un mélange parfait d’aventure, de culture et d’hospitalité chaleureuse. Que ce 48ème anniversaire de la Marche Verte serve de rappel poignant du potentiel infini du Sahara marocain en tant que trésor inestimable à découvrir pour les générations futures.

La beauté de l’offre naturelle et touristique du Sahara marocain, avec ses dunes majestueuses et ses paysages à perte de vue, attire de plus en plus d’investisseurs. Grâce aux efforts continus du gouvernement marocain pour promouvoir le tourisme durable, la région a connu une croissance significative de l’industrie touristique au cours des dernières années. D’où l’intérêt majeur accordé par l’Etat à la richesse de nos provinces, particulièrement Dakhla qui présente des sites incroyables.

En effet, la promotion du tourisme dans la région de Dakhla-Oued Eddahab est au cœur du développement de la filière « Ocean Waves », axée sur les sports nautiques et de glisse. Avec un investissement de 6,1 milliards de dirhams sur quatre ans, la feuille de route touristique pour 2023-2026 met l’accent sur la création de clusters géographiques, dont Dakhla fait partie aux côtés d’Agadir-Taghazout-Imssouane et Essaouira.

En 2022, la filière a attiré près de 1,2 million d’arrivées, dont 44 000 touristes, avec un taux de remplissage de 49% pour les établissements d’hébergement classés. La capacité litière de la région s’élève à 44 établissements et plus de 1 700 lits d’ici la fin de 2022. Dakhla vise à accueillir 300 000 touristes d’ici 2026, et 500 000 d’ici 2030 grâce à la mise en place de 2 000 lits supplémentaires.

Dans le cadre du développement, des laboratoires d’impulsion travaillent sur des contrats de performance et des plans d’action régionaux visant à soutenir la filière « Ocean Waves », avec Dakhla comme chef de file pour les provinces du sud.

La croissance de nouvelles infrastructures, telles que des hébergements adaptés respectueux de l’environnement et des installations touristiques modernes, a transformé le Sahara marocain en une destination de choix pour les amateurs d’aventure et les amoureux de la nature. Les excursions en 4×4 à travers les dunes infinies, les promenades à dos de chameau au coucher du soleil et les nuitées sous les étoiles dans des campements berbères traditionnels, la pratique internationale de sports aquatiques et autres, offrent une expérience immersive sans pareil.

De plus, les initiatives visant à préserver le patrimoine culturel et historique de la région s’ajoutent aux nouvelles expériences proposées aux touristes, leur permettant de découvrir la riche tradition des tribus nomades locales et leur mode de vie ancestral. Les festivals culturels réguliers, mettant en valeur la musique, l’art et la cuisine saharienne authentique, permettent aux voyageurs de plonger au cœur de la culture locale. En outre, la promotion du tourisme responsable a favorisé un sentiment de préservation de l’écosystème fragile du désert, encourageant ainsi la conservation des ressources naturelles et la protection de la biodiversité unique de la région.

Il est certain que le Maroc s’est engagé ces dernières années dans un ambitieux projet de développement touristique dans le Sahara marocain. Avec une vision axée sur la durabilité et la préservation de l’écosystème local, il encourage les installations d’énergie renouvelable et des éco-lodges, pour minimiser l’impact sur l’écosystème fragile du désert, tout en incitant à la préservation de sa biodiversité, pour une expérience authentique et respectueuse pour les touristes.

Parallèlement, l’accent est aussi mis sur la valorisation et la promotion de l’artisanat local et de la cuisine sahraouie authentique en plus des festivals culturels et des événements locaux fréquemment organisés pour célébrer l’héritage riche et diversifié de la région.

En outre, des campagnes de marketing ciblées réalisées par l’Onmt et une présence active sur les plateformes de médias sociaux ont contribué à accroître la visibilité de la région et à attirer plus de dessertes aériennes.

Ces exemples illustrent l’engagement continu du Maroc à promouvoir le Sahara en tant que destination touristique de premier plan, offrant une combinaison harmonieuse d’hébergements de qualité, d’accessibilité accrue, de célébrations culturelles vivantes et d’aventures passionnantes au cœur du désert.

Read Previous

Coup de pouce au tourisme de niche dans la région Fez-Meknès

Read Next

Nouvelle consécration pour Tibu

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *