25 mai 2024

Le « Luxe abordable » tiendra t-il parole ?

Le World Travel Market London 2023 révélait que le « luxe abordable » devient de plus en plus populaire – malgré la pression sur les budgets de nombreux vacanciers.

Le rapport exclusif WTM Global Travel Report – compilé en association avec des chercheurs renommés d’Oxford Economics – a révélé que les consommateurs restent généralement déterminés à partir en vacances et que beaucoup donnent encore la priorité aux options haut de gamme.

Le rapport, dévoilé à WTM London le 6 novembre, indique que le « luxe abordable » devient de plus en plus populaire « au milieu d’un sentiment prometteur dans l’ensemble ». Mais encore lointain au Maroc.

Il explique que ce domaine de croissance des voyages s’aligne sur une tendance plus large pour les consommateurs à rechercher des expériences nouvelles et uniques en vacances.

« Après la pandémie et les restrictions sur les voyages, beaucoup ont voulu améliorer leur expérience… car les consommateurs rattrapent de manière proactive les expériences touristiques manquées », indique le rapport.

Une partie de cette demande peut être le résultat de la poursuite de la demande refoulée et de l’épargne accumulée pendant les confinements – et de taux de chômage relativement faibles dans la plupart des pays.

Le rapport note : « Les consommateurs non affectés par les ralentissements économiques sont susceptibles de continuer à opte pour des destinations de luxe.

« Pendant ce temps, ceux qui vivent dans les groupes à faible revenu pourraient ressentir de plus en plus l’impact d’une compression des revenus personnels et chercher plus d’options de voyage à petit budget ou réduire leurs voyages dans l’ensemble. »

Le rapport cite les données sur les consommateurs américains de MMGY, ce qui suggère que le coût de la vie a un effet plus élevé sur les ménages dont le revenu annuel est inférieur à 50 000 $.

Cependant, ceux qui gagnent plus ont indiqué une « forte probabilité » de voyages futurs.

Néanmoins, le rapport met en garde contre le fait que certains des moteurs de la demande de voyages post-pandémiques peuvent avoir « fait marche arrière au cours des derniers mois », posant un risque pour la poursuite de l’expansion.

Il souligne les coûts constamment élevés et la reprise de la livre sterling et de l’euro, ce qui affaiblit le pouvoir d’achat du dollar américain en Europe.

Le prix du carburéacteur est nettement plus élevé qu’au début de l’année, ce qui exerce une pression sur les tarifs aériens.

Pendant ce temps, l’industrie du voyage continue de faire face à des problèmes d’approvisionnement, au milieu d’événements géopolitiques tels que l’invasion de l’Ukraine par la Russie – et les pénuries de personnel affectent encore de nombreux marchés parce qu’un grand nombre de travailleurs sont passés à d’autres secteurs pendant la pandémie.

Le revenu disponible personnel des consommateurs est également sous pression à mesure que leur propre coût du transport et des autres coûts de la vie augmente.

Malgré ces vents contraires, le rapport note : « Des coûts plus élevés n’ont pas encore été un moyen de dissuasion significatif pour la croissance et les voyageurs semblent prêts à payer des prix plus élevés. »

Read Previous

Ateliers American Film Showcase au Maroc

Read Next

Communications touristiques modernes et dynamiques pour l’Afrique

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *