4 mars 2024

Aéroport International Mohammed V: De Casablanca à Agadir, le calvaire !

La matinée du dimanche 14 janvier 2024, le voyage pour Agadir depuis l’aéroport International Mohammed V de Casablanca a été tout simplement éprouvant, car entaché encore par des problèmes logistiques majeurs au niveau de l’entrée du terminal T1 pour l’enregistrement. Les passagers ont du endurer le no mans land imposé par des barrières imposantes et peu sophistiquées, rappelant celles dressées à l’accès d’un terrain de football, des serpentins étroits difficiles à traverser ou à rebrousser chemin en cas d’urgence ou de malaise, avec au bout un seul scanner fonctionnel malgré la présence de quatre. De plus, l’absence de passage réservé aux employés a contraint ces derniers à emprunter le même couloir que les passagers. Mésaventure !

Passé ce blocage qui n’a normalement pas lieu d’être, les passagers patients sont redirigés vers l’autre de bout de l’aéroport pour être embarqués.

Cette situation, normalement évitable, a causé des retards, susceptible de donner une mauvaise image des services aéroportuaires de Casablanca. Pire : Cela survient à un moment crucial, à la veille de la Coupe d’Afrique des Nations et, plus préoccupant encore, à l’approche de la Coupe du Monde de football que le Maroc doit accueillir en 2030.

Ces incidents jettent une lumière blafarde sur le pays des lumières, en défaut sur la préparation de l’aéroport pour de tels événements de grande envergure.

Il est impératif que les différents services de l’aéroport mettent en place un peu d’organisation, pour ne pas dire toute une organisation plus efficace afin d’éviter des situations aussi dramatiques et ridicules. Il en va de soi…

Ces dysfonctionnements compromettent la réputation de l’aéroport et soulèvent des préoccupations quant à sa capacité à gérer efficacement les flux de passagers, en particulier à l’approche d’événements sportifs majeurs. Une réévaluation rapide et des ajustements sont nécessaires pour garantir une expérience de voyage sans encombre et maintenir la confiance des voyageurs.

A bon entendeur, salut!

Read Previous

Webinaire CNT: « Cap excellence : Stratégies de Leadership pour l’Hospitalité et le Voyage au Maroc »

Read Next

Les hôtels peuvent-ils se passer de l’agence de voyage ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *