30 mai 2024

Alerte, danger à Merzouga !

Merzouga, une oasis et une destination touristique prisée située au sud-est du Maroc, est réellement menacée, car  confrontée à un problème réglementaire grave : la prolifération effrénée et incontrôlée des bivouacs touristiques n’importe quoi. Ces structures informelles, souvent établies sans autorisation ni contrôle réglementaire, posent des défis majeurs en termes d’environnement et de sécurité, suscitant de profondes inquiétudes parmi les habitants et les professionnels de la région visiblement dépassés par l’ampleur du phénomène.

La première préoccupation majeure liée à l’essaimage frelon des bivouacs touristiques à Merzouga est leur impact environnemental. Ces installations, implantées dans des zones désertiques sensibles, perturbent les écosystèmes locaux. Les dunes de sable, caractéristiques de cette région, se trouvent impunément entachées, quand on sait qu’elles abritent une biodiversité précieuse désormais dangereusement menacée par des activités non réglementées.

La gestion des déchets est un autre problème crucial. Les bivouacs non autorisés génèrent une quantité importante de déchets qui ne sont pas toujours correctement traités, ce qui entraîne une contamination du sol et de l’eau. La présence incontrôlée de ces installations contribue également à la surexploitation des ressources naturelles, y compris l’eau, une ressource déjà limitée dans cette région aride.

Outre les problèmes environnementaux, la sécurité est une autre préoccupation majeure. Les bivouacs touristiques non réglementés créent des zones de vulnérabilité qui peuvent être exploitées à des fins criminelles. Leur dispersion anarchique rend difficile le contrôle par les autorités, ce qui pourrait faciliter les activités illicites et compromettre la sécurité des touristes et des habitants locaux.

Pour répondre à cette crise, des mesures énergiques s’imposent. Les autorités locales, les administrations compétentes et les professionnels du tourisme doivent travailler ensemble pour mettre en place des mécanismes de régulation efficaces. Il est essentiel d’appliquer les lois environnementales et sécuritaires existantes pour assurer que les bivouacs touristiques respectent des normes strictes.

Les professionnels de la région de Merzouga sont conscients de la gravité de la situation et sont prêts à collaborer avec les autorités pour trouver des solutions durables. Ils recommandent l’installation de systèmes de contrôle et de surveillance, ainsi que la mise en œuvre de procédures d’autorisation claires pour les nouvelles installations. Une collaboration entre les parties prenantes pourrait également aboutir à des initiatives de nettoyage et de restauration écologique pour réparer les dégâts causés par les bivouacs illégaux.

La prolifération incontrôlée des bivouacs touristiques à Merzouga est un problème complexe qui nécessite une action immédiate. Les conséquences environnementales et sécuritaires de cette tendance sont graves et pourraient avoir des répercussions durables sur la région. Seule une approche coordonnée et collaborative entre les autorités, les professionnels et les communautés locales permettra de résoudre ce problème et de protéger le patrimoine naturel de Merzouga, tout en garantissant la sécurité de tous. Sans parler car des incidents relativement plus ou moins graves qui ont lieu chaque année à cause de la location sans compter des buggys et quads qui se passe dans l’arbitraire et sans aucun souci même si ces engins deviennent des dangers publics. L’absence de contrôle en la matière est, à ce niveau, alarmante et suppose la mise en place urgente d’une réglementation ferme quand la vie des utilisateurs comporte des dangers. L’engagement des responsabilités doit être défini.

Read Previous

Nouvelle dynamique public-privé pour le développement touristique dans la région Casablanca-Settat

Read Next

Le 5ème édition du Prix National « Lalla Al Moutaâouina » rend hommage aux coopératives féminines 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *