30 mai 2024

Ambre de Lumière au Fairmont La Marina Rabat-Salé

Houyame Rahmani

Jusqu’au 23 juin 2024, Le Fairmont La Marina Rabat-Salé , devenu une référence rbatie d’accueil des manifestations artistiques les plus marquantes de la région, abritera l’exposition “Ambre de Lumière” de la jeune artiste Houyame Rahmani, en partenariat avec la célèbre galerie d’art David Bloch.

Jérôme Lobier, directeur général de l’hôtel, s’exprime sur ce sujet avec conviction : “Nous sommes un hôtel où l’art inspire les arts de vivre. Notre volonté est de contribuer au rayonnement de la ville lumière en mettant notre pierre à l’édifice à travers l’organisation de diverses manifestations culturelles, par notre propre initiative ou en partenariat avec d’autres parties prenantes afin de promouvoir l’art et la culture sous toutes ses formes.”

Née à Rabat en 1992 et originaire de Ahfir, Houyame Rahmani conjugue un parcours académique alliant le savoir-faire du génie civil et de la neuroscience. Elle a su révéler l’essence de ces deux mondes pour s’épanouir dans une expression artistique épurée et psychédélique, donnant naissance à une nouvelle perception de la géométrie sacrée.

Récompensée par le prix international de son Altesse Cheikh Nasser Bin Hamad pour la créativité des jeunes, et classée troisième dans la catégorie d’âge 30-25 ans, filière Arts plastiques lors de la cinquième édition du concours en 2018 au royaume du Bahreïn, cette jeune artiste s’est lancée dans un labyrinthe créatif depuis le jour où sa main a déployé la première pelote de fil pour d’autres fins que de coudre ou recoudre.

L’idée de créer des œuvres avec du « Fil » a germé dans son esprit en 2010 avant de mûrir pour prendre forme en 2016, lorsque Houyame s’est engagée dans le projet d’une première exposition nommée Fil d’Ariane.

Dans chaque angle et le long de chaque ligne d’une œuvre, se cachent des figures d’enfance, des équations et des éléments de la nature.

Elle a choisi le Mandala comme ligne directrice autour duquel seront axées ses œuvres. Le Mandala, signifiant cercle et par extension, sphère, environnement, communauté, décrit aussi un objet qui attire l’attention du spectateur sur un point focal.

Ainsi, Houyame combine la complexité géométrique de ses œuvres, tantôt colorées tantôt épurées, à leur profondeur sémantique, pour atteindre des états de conscience transcendantaux.

Read Previous

La quête du bonheur se poursuit à Marrakech

Read Next

Le Maroc désigné meilleure destination golfique d’Afrique 2024

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *