19 juin 2024

Le ministère du Tourisme appelle à la qualité dans les structures d’hébergement touristique

Lahcen Zelmat, Président de la FNIH

Le ministère du Tourisme a récemment envoyé une lettre motivante à la Fédération Nationale de l’Industrie l’Hôtelière (FNIH) pour souligner l’importance de l’amélioration des conditions d’accueil et de la qualité du service dans les différents établissements d’hébergement touristique. Cette initiative vise à maintenir la dynamique positive du secteur du tourisme, qui a connu des performances exceptionnelles en 2023 grâce aux mesures prises par le Maroc sous la direction éclairée de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.

Le ministère rappelle que le secteur du tourisme a connu une croissance remarquable en 2023, en grande partie grâce aux efforts déployés par le gouvernement pour promouvoir la destination Maroc sur l’échiquier international. Cette dynamique positive continue de se poursuivre aujourd’hui et est parfaitement alignée avec les objectifs de la feuille de route du secteur du tourisme pour la période 2023-2026.

Pour maintenir cette dynamique et assurer les conditions de réussite de la saison estivale 2024, le ministère appelle à la mobilisation de tous les établissements d’hébergement touristique. Il est essentiel de veiller à l’amélioration des conditions d’accueil des touristes nationaux, des Marocains résidant à l’étranger ainsi que les touristes étrangers, et de garantir une qualité élevée des prestations touristiques.

La conjugaison de tous les efforts permettra, selon cette correspondance, de consolider le positionnement de la destination Maroc sur l’échiquier international et de renforcer son rayonnement. Le ministère du Tourisme encourage ainsi les établissements d’hébergement touristique à se mobiliser pour offrir une expérience touristique de qualité aux visiteurs, ce que la plupart des unités suivent déjà à la lettre, en vue de maintenir la dynamique positive du secteur et à promouvoir la destination Maroc à l’étranger.

Demeurent, toutefois, quelques freins à la bonne pratique de la qualité dans bon nombre de structures pendant la saison estivale. D’abord la critère de la saisonnalité omniprésent. La majorité des hôtels balnéaires surtout connaissent, en effet, des difficultés tout au long de l’année, mais la saison estivale est particulièrement difficile en raison de la forte demande et de la pression sur les ressources qui se trouvent, donc, limitées, notamment en termes d’eau et d’énergie, influant directement sur  la qualité des services offerts. De fil en aiguille, la forte affluence sur ces unités balnéaires rend le recrutement et la gestion des ressources humaines ardues, portant la plupart des structures à colmater les brèches par du personnel extra, mal formé et point motivé. Aliors que la formation et la gestion du personnel sont le cœur d’un service de qualité.

Qui plus est, on s’interroge souvent si les hôtels marocains répondent vraiment aux attentes des clients en matière de durabilité tel que prôné par la CNT, notamment en réduisant les déchets plastiques et en adoptant des pratiques éco-amicales. Cela peut être un défi pour les établissements qui ne sont pas équipés pour répondre à ces attentes et que de très rares ont réussi sans incident.

Epilogue : Les hôtels marocains doivent gérer ces freins de la saisonnalité, la concurrence, la gestion des ressources, la formation et la gestion du personnel, et la durabilité pour offrir un service de qualité pendant la saison estivale ainsi que le reste des saisons…

Read Previous

Transport touristique au Maroc : Défis de gouvernance et de communication

Read Next

Famtrip espagnol du 10 au 12 juin à Casablanca

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *