19 juin 2024

Rencontre des CRTs du Royaume à Casablanca pour la bonne cause…

Les CRTs du Maroc se réunissent demain mercredi 12 juin au Royal Mansour Casablanca, sur invitation d Président du CRT Casablanca-Settat Othmane Cherif Alami. L’objectif est tout aussi évident pour asseoir une réflexion unioniste sur le fonctionnement et le rôle des différents CRTs du Royaume dans leurs régions respectives. Une réunion de travail, d’échange et de partage sur les différentes activités CRT, réflexions sur les feuilles de route Régionales et l’évolution cap 2026-2030. Ce qui permettrait de mieux cerner les enjeux stratégiques du secteur et surtout à la veille des grands rendez-vous Sportifs 2025 et 2030 dans notre pays.

La rencontre est également le prélude au 1er congrès que le collectif compte organiser en septembre prochain où seront abordées les thématiques obsédantes de la Gouvernance et de la Gestion des CRTs.

En marge de ce grand rendez-vous, nous permettons d’aborder certains aspects qui malmènent quelque peu le fonctionnement des CRTs, en général, du type comment asseoir une véritable stratégie de gestion responsable et en autonomie financière, en étroite collaboration et confiance avec les Autorités régionales, les élus et les acteurs professionnels du tourisme ?

Justement, la dépendance financière des CRTs pose un réel problème auquel ces derniers se trouvent en permanence confrontés. En effet, le premier écueil à répertorier se situe au niveau de la faiblesse des cotisations des associations professionnelles représentées, rendant le fonctionnement quotidien des Conseils ardu et décourageant. Quelle cotisation demander à une association qui ne dispose, par exemple, même pas de siège ni d’administration pour vaquer à ses tâches structurelles ? De là à ce qu’elle cotise, c’est du pur leurre.

Heureusement que l’ONMT a toujours su être au rendez-vous pour accompagner financièrement les campagnes de promotion régionale, au même titre que les autorités locales si une fois ces dernières lâchent du lest ou les communes si la tête du président d’un CRT revient au président de la dite commune.

Il semble que les CRT du Maroc sont toutefois très mobilisés pour assurer la réussite de la reprise du secteur et construire une véritable relance s’inscrivant dans l’efficacité et la responsabilité.

Qu’ils soient des CRT ou des CPT, ceux-ci naviguent malheureusement seuls sans que le département du Tourisme s’y implique de près ou de loin. Or, ces derniers temps, on remarque que les CRT semblent revenir en force, beaucoup plus puissants et gardant plus que jamais leur aura.

Ceci étant, il est temps que les Régions fassent preuve de plus d’implication dans la scène professionnelle de leurs territoires, en leur accordant les moyens qu’il faudrait pour que les CRTs accomplissent leur rôle convenablement et pour être en phase avec les développements territoriaux survenus. Car le nouveau visage politique régional est propice à tous les compromis et augure de bonnes perspectives pour la profession, à travers les associations professionnelles régionales.

En attendant, les professionnels penchent plutôt pour une action coordonnée des conseils de la Région, avec de l’équité dans le traitement et financement des dossiers de toutes les destinations représentées par le CRT. Encore que tous appellent à unifier les voix autour d’objectifs prédéfinis, au-delà de toutes considérations de leadership de produits au détriment des autres relevant du même territoire régional.

Certainement, les CRTs du Royaume sont le véritable visage de la promotion régionale et locale. Ils sont le miroir de leurs professionnels et de leurs actions. Les militants, il y en a heureusement beaucoup dans tous les CRTs du pays pour constituer une force dans l’intérêt du tourisme au Maroc….

Read Previous

Famtrip espagnol du 10 au 12 juin à Casablanca

Read Next

De belles surprises pour l’éductour espagnol en visite à Casablanca

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *